Fin octobre, LafargeHolcim a inauguré la nouvelle installation de traitement de granulats de Chevrières (60).

La modernisation de l’installation de traitement de Chevrières s’inscrit ainsi dans un vaste plan d’investissements mené par LafargeHolcim partout en France, de 300 M€ sur 4 ans (2017-2021). [©LafargeHolcim]
La modernisation de l’installation de traitement de Chevrières s’inscrit ainsi dans un vaste plan d’investissements mené par LafargeHolcim partout en France. [©LafargeHolcim]

Fin octobre, LafargeHolcim a inauguré la nouvelle installation de traitement de granulats sur le site de Chevrières. Ce qui a amélioré les performances techniques et environnementales de ce pôle de matériaux majeur pour l’économie de la construction dans l’Oise

D’un montant de 1,5 M€, cet investissement a permis de rénover l’ensemble de la ligne de traitement des matériaux bruts, qui convergent vers le site (criblage, nettoyage, calibrage et stockage). Tout en mettant en œuvre les dernières technologies disponibles, comme l’automatisation totale du poste de pilotage. Il en résulte un gain de production, pouvant aller jusqu’à 20 % par rapport à l’ancienne installation, qui se voit porter ainsi à 600 000 t/an.

Atténuation des nuisances sonores et visuelles

Pour l’environnement proche et les riverains, les nouveaux équipements atténuent déjà les nuisances visuelles et l’impact paysager, grâce à des installations plus basses (7 m de hauteur en moins). Puis, réduisent les bruits de fonctionnement, en particulier grâce à un nouveau système de crible doté de toiles polyuréthane (moins bruyantes qu’en métal). Enfin, abaissent la consommation énergétique du site (moteurs électriques à meilleur rendement, mise en place de variateurs…).

La modernisation de l’installation de traitement de Chevrières s’inscrit ainsi dans un vaste plan d’investissements mené par LafargeHolcim partout en France. Celui-ci est de 300 M€ sur 4 ans (2017-2021).

L’ensemble des sites de l’industriel rattachés à Chevrières représente 25 emplois directs et plus de 100 emplois indirects.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article