La rhéologie du béton

Rédaction
02/05/2019

Le vocable “rhéologie” vient du grec “rhéin”, signifiant “s’écouler”, “fluer”, et “lógos”, qui peut être traduit par “discours”. Il s’agit de la branche de la physique qui s’occupe de mesurer, de modéliser, de prévoir l’écoulement des différents fluides.

Pour pouvoir être mis en œuvre, le béton doit posséder une certaine capacité à s’écouler, c’est-à-dire posséder une certaine ouvrabilité. [©ACPresse]
Pour pouvoir être mis en œuvre, le béton doit posséder une certaine capacité à s’écouler, c’est-à-dire posséder une certaine ouvrabilité. [©ACPresse]

1- Qu’entend-on par “rhéologie” ?

Le but principal de la rhéologie est d’étudier la réponse différente que chaque fluide oppose aux sollicitations mécaniques qu’il subit. Et ceci de façon générale, quelles qu’elles soient ou quelles que soient ces sollicitations (comportement intrinsèque des fluides).
Imaginons de remplir deux entonnoirs identiques avec, dans l’un, du miel et, dans l’autre, de la sauce tomate. La vidange des deux entonnoirs, sous effet de la sollicitation mécanique qui est dans ce cas la gravité, se fera de façon différente : plus ou moins vite, de manière continue ou par à-coups, avec un voile sur la paroi ou non…

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne