La naissance de l’Indice d’Efficacité Carbone

Rédaction
15/12/2023
Modifié le 14/02/2024 à 12:33

La composition des liants bas carbone influence l’hydratation et la durabilité des bétons. D’où la nécessité de caractériser un indicateur de performance en lien avec l’empreinte carbone. Tel a été l’objet de la thèse d’Imane Elkhaldi.

S’il n’existe pas encore de classification officielle des bétons dits “bas carbone”, leur développement et leur utilisation tendent à augmenter. Comme sur le nouveau siège d’Edycem (ici en phase de construction). 
[©ACPresse]
S’il n’existe pas encore de classification officielle des bétons dits “bas carbone”, leur développement et leur utilisation tendent à augmenter. Comme sur le nouveau siège d’Edycem (ici en phase de construction). [©ACPresse]

I – Qu’est-ce qu’un béton bas carbone ?

Le terme “béton bas carbone” désigne un béton, dont l’empreinte environnementale est réduite par rapport à un béton conventionnel, tout en maintenant des performances équivalentes. Aujourd’hui, la classification des bétons bas carbone repose sur des seuils d’empreinte CO2, un abord efficace pour réduire l’impact environnemental de l’industrie du béton. Cependant, cette méthode ne prend pas en compte une approche globale, telle que l’analyse du cycle de vie

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Process Industriels.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Suivez-nous sur tous nos réseaux sociaux !