Herige acquiert 6 centrales à béton BHR

Rédaction
03/03/2020

Le Vendéen Herige vient de finaliser l’acquisition de 6 centrales à béton appartenant au groupe BHR. Il se retrouve ainsi à la tête de 33 unités de production de BPE.

Edycem vient de finaliser le rachat de 6 centrales à béton de BHR. [©Edycem]

Filiale béton d’Herige, le Vendéen Edycem d’annoncer avoir finalisé l’acquisition de 6 centrales à béton appartenant au groupe normand BHR. L’ensemble du périmètre pris compte 35 salariés pour un chiffre d’affaires en année pleine d’environ 10 M€. Cette démarche s’inscrit dans la stratégie de reprise des investissements externes d’Herige, au service de sa performance industrielle. Les centrales à béton concernées sont celles basées dans la Mayenne (53) et dans la Sarthe (72). A savoir, les unités de Château-Gonthier, Laval et Mayenne, dans le premier cas et La Chapelle-d’Aligné, Oisseau-le-Petit et Trangé, dans le second.

Cette acquisition permet à Herige de renforcer son maillage géographique. Et ainsi de s’implanter sur deux départements desquels il était jusqu’à peu absent. Ceci, tout en poursuivant son essor commercial. En effet, l’activité “béton” constitue aujourd’hui un axe majeur de développement pour le groupe. 

Le premier fournisseur de BPE régional

Jusqu’à présent, la filiale Edycem comptait 27 centrales, réparties sur 8 départements. Dans le détail, il est présent en Charente-Maritime (3 unités), dans Finistère (3 unités), en Gironde (4 unités), en Ille-et-Vilaine (2 unités). Mais aussi en Loire-Atlantique (2 unités), en Maine-et-Loire (2 unités), dans les Deux-Sèvres (1 unité) et, enfin et surtout, en Vendée (10 unités).

Avec les 6 unités de BHR, Edycem est à la tête de 33 centrales à béton, devenant ainsi le premier fournisseur de BPE régional en France, devant BHR… SA zone de chalandise couvre le Grand Ouest, depuis le Finistère jusqu’au bassin d’Arcachon. Ces 6 nouvelles centrales à béton sont intégrés dans les comptes consolidés du groupe depuis le 1er mars dernier.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article