Glamping au pays des caribous

Rédaction
07/03/2019

L’agence Bourgeois/Lechasseur Architectes réinvente le concept de camping au cœur de la Petite-Rivière-Saint-François, au Canada. Avec le confort thermique assuré par un plancher en béton radiant.

Les Dômes Charlevoix évoluent au cœur de la Petite-Rivière-Saint-François. [©Maxime Valsan]
Les Dômes Charlevoix évoluent au cœur de la Petite-Rivière-Saint-François. [©Maxime Valsan]

Le camping peut évoquer différents sentiments. Certains aiment l’expérience, qui permet de se ressourcer en pleine nature, de se couper du monde et de pratiquer le “tree hug”1 sans se faire juger. Pour d’autres, la perspective de dormir sur un tapis, un matelas gonflable ou à même le sol peut effrayer. D’autant plus qu’aux divers maux de dos, qui accompagnent cette situation, s’ajoute la tente. La tente, c’est cet abri en toile, qui se plie et se déplie, parfois avec autant de difficulté qu’un montage de meuble d’une célèbre marque suédoise.

Tout le monde (ou presque) a vécu l’inondation nocturne. Cette flaque d’eau, qui se forme à cause d’une pluie battante et qui vient petit à petit, presque sournoisement, lécher nos doigts de pied à travers le sac de couchage. Ou encore la liquéfaction façon sauna, quand le soleil tape sur la toile au petit matin…

Pour lutter contre ce que certains pourraient qualifier de torture physique, de petits malins ont inventé le glamping. Mais quésaco ? Cette pratique est la contraction de glamour et camping. En somme, la vie dans la nature, mais chic, glam’ et surtout tout-confort. Près de la ville de Québec au Canada, l’agence Bourgeois/Lechasseur Architectes a imaginé « une véritable invitation à vivre le luxe à la montagne, en harmonie avec la nature et ses éléments ». Ça vous fait rêver ?

Seul au monde, mais avec un lit douiller

Les architectes ont donné naissance aux Dômes Charlevoix, trois dômes qui se fondent dans le paysage de la Petite-Rivière-Saint-François. Ils ont ainsi réfléchi à ces tentes nouvelle génération, qui cumulent tous les attributs du glamping. Après avoir laissé sa voiture dans un lieu à l’écart, les explorateurs accèdent aux dômes par un sentier entouré d’arbres.

Au bout, une terrasse en bois accueille le dôme et un spa, qui surplombent la nature et offrent une vue sur le fleuve Saint-Laurent. Une fois à l’intérieur, un plancher en béton radiant permet de conserver une température plus uniforme. La toile grise de l’habitacle et le foyer de bois créent une ambiance chaleureuse et feutrée.

Les glampeurs trouveront toutes les commodités nécessaires : cuisine, lit, salle de bain avec douche à l’italienne… Puis, si vous vivez l’expérience à plusieurs, des escaliers d’un bateau mènent vers une couchette secondaire, qui occupe le volume du dôme. Fini les lumbagos, les 3 h d’attentes à faire cuir un steak sur une plaque électrique ou encore les verrues partagées avec l’ensemble des vacanciers dans les douches communes… Bon, peut-être que les Dômes Charlevoix s’éloignent radicalement du concept du camping, mais pourquoi se priver ?!

Sivagami Casimir

Retrouver toutes les informations ici -> www.domescharlevoix.com

1Câlin d’arbres.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article