Une “falaise” artificielle en béton pour les berges du Huangpu

Rédaction
11/07/2019

Le projet de l’agence TER pour le parc de la Cimenterie de Shanghai, en Chine, comportait la réalisation d’une colline, abritant des équipements, bordée par des structures dressées en béton. Ces éléments sont couvertes de plaques matricées, évoquant le calcaire d’Etretat, à l’Ouest de la France…

Cet article est à retrouver dans le hors-série n°23 – Bétons & Architecture.

Les 9,8 ha du parc ménagent trois voies de circulation et sont agrémentés par une falaise artificielle en deux parties. Dans un des “affaissements”, une aire de jeu en béton recouverte d’un matériau synthétique polychrome, encadre des gradins.  [©TER/CreatAR Images]
Les 9,8 ha du parc ménagent trois voies de circulation et sont agrémentés par une falaise artificielle en deux parties. Dans un des “affaissements”, une aire de jeu en béton recouverte d’un matériau synthétique polychrome, encadre des gradins. [©TER/CreatAR Images]

« A cet emplacement, au troisième méandre du fleuve Huangpu, nous voulions souligner de manière poétique la rencontre de l’eau et de la berge, permettre aux gens de monter sur la falaise et d’apprécier la vue sur le fleuve. Et, de l’autre côté, sur la vieilleville», explique Mingli Huang, chef de projet au sein de l’agence TER. Cette falaise est une construction neuve, inspirée par les falaises d’Etretat (Ouest de la France). Elle est installée dans le parc de la Cimenterie, à Shanghai (Chine). C’est l’agence de paysage et d’urbanisme TER1, spécialisée dans les grandes études territoriales, qui a été chargée de l’étude de l’aménagement des berges du fleuve Huangpu dans le quartier de Pudong, à Shanghai. La consultation internationale portait sur l’aménagement de 22 km de berges anciennement occupées par des friches industrielles, pour le compte d’une société d’économie mixte, dont le parc de la Cimenterie est un des éléments. « Nous avons un fort tropisme international,souligne Michel Hössler, l’un des trois fondateurs de TER. Et nous sommes implantés en Chine depuis plusieurs années. C’est un consortium composé d’un bureau d’études et des entreprises, structure, préfabrication, qui a réalisé le parc. Nous avons cependant toujours gardé le contrôle artistique du projet »

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Cet article est à retrouver dans le hors-série n°23 – Bétons & Architecture.