L’Ecole des pilotes d’Angers

Mariola Gluzicki
11/02/2021

L'ancienne école de pilotes de la Compagnie française d'aviation (CFA) a pu retrouver les lustres d’antan. Belle revanche pour cet exemple d’architecture en béton Art Déco abandonné durant plusieurs décennies.

Le bâtiment se divise en trois entités autonomes : deux ailes, séparées par un porche saillant. [©BLM]
Le bâtiment se divise en trois entités autonomes : deux ailes, séparées par un porche saillant.[©BLM]

Aux débuts des années 1920, Alexandre Heinrich, ingénieur des Arts et Métiers, fonde la Compagnie Française d’Aviation. L’entreprise construit des avions et crée plusieurs centres d’entraînement de futurs pilotes. L’un des plus importantes ouvre ses portes à Angers, en 1922, dans les anciens bâtiments de la société Delaunay-Belleville. Mais la construction de nouveaux locaux devient vite inévitable. Le nouveau bâtiment, projet d’Ernest Bricard, est construit en 1937-1938 sur le site de l’aérodrome d’Angers-Avrillé. Il accueille jusqu’à 300 élèves par an. 

L’édifice occupe une surface de 1 890 m2. La façade, orientée Est-Ouest, se déploie sur une longueur de 90 m. Elle abrite trois entités autonomes : deux ailes, séparées par un porche saillant. Ce dernier accueille une colonne-escalier taillée en biseau, couronnée par une corniche et le sigle CFA. Les larges ouvertures rythment la façade. La particularité du bâtiment réside dans son étroitesse : 8,15 m à certains endroits.

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne