Paroles de lecteurs : Didier Bourqui

Frédéric Gluzicki
29/05/2022
Modifié le 09/06/2022 à 11:14

A l'occasion du n° 100 de Béton[s] le Magazine, nous avons donné la parole à nos lecteurs à travers un portrait chinois. Rencontre avec Didier Bourqui, responsable du département structure et géotechnique pour la Suisse romande de Losinger Marazzi.

Article paru dans le n° 100 de Béton[s] le Magazine

[©Losinger Marazzi]
[©Losinger Marazzi]

Si vous étiez un objet en béton ?

Un pilier. Je dirais même un pilier centrifugé, une petite spécialité suisse. Un pilier est un élément d’apparence simple, avec une grande symbolique. Dans un ouvrage, il est le squelette du bâtiment. Dans sa réflexion globale, il peut être complexe : calcul de flambage, introduction d’effort ou poinçonnement. Bref, tout ce qu’aime un ingénieur !

Si vous étiez une œuvre du patrimoine mondial en béton ?

Le barrage de la Grande Dixence, en Suisse. Il m’a fasciné dès l’enfance. Je pense avoir choisi mon métier le jour où je l’ai visité.

Un ouvrage unique par sa taille : 285 m de haut, 210 m de large à sa base et 10 m au couronnement. Pour un total de 6 Mm3 de béton. Quand du haut de mes 10 ans, j’ai appris, qu’avec le volume de béton du barrage, il serait possible de faire un mur de 1 m de haut et 10 cm de large tout autour de la terre, j’en suis resté subjugué. Aujourd’hui encore, cet ouvrage me fascine, lorsque je vois les 100 km de galerie d’amenées d’eau. Hasard ou pas, c’est Losinger, mon employeur actuel, qui l’a construit dans les années 1950.

Comment voyez-vous le futur de l’architecture en béton ?

Depuis quelques années, la construction prend le chemin de la durabilité. Le potentiel est très important, environ un tiers des émissions de CO2 mondiales étant lié aux bâtiments. La réduction de ces émissions et l’économie circulaire font partie des réflexions. Ceci, de la conception à la déconstruction, en passant par la réalisation et l’exploitation. Cette évolution est passionnante et d’en être un acteur impliqué est important à mes yeux.

Si vous étiez une rubrique de Béton[s] le Magazine ?

“A la loupe, zoom sur…”. J’aime la façon dont les sujets sont traités. Cela donne une bonne vue du marché. Cette rubrique s’adresse autant au concepteur, qu’à l’utilisateur ou au producteur.

Retrouvez l’ensemble du dossier événement