Deux nouvelles labélisations “technologies propres” pour Soprema

Rédaction
07/05/2019

Les solutions Pavatex et le procédé Sopraloop de Soprema sont désormais labélisés “Efficient Solutions”.

La gamme Pavatex est constituée d’isolants à base de fibre de bois et de ouate de cellulose. Elle est désormais labélisée “Efficient Solutions” qui récompense les “technologies propres”. [©Soprema]
La gamme Pavatex est constituée d’isolants à base de fibre de bois et de ouate de cellulose. Elle est désormais labélisée “Efficient Solutions” qui récompense les “technologies propres”. [©Soprema]

Cela fait plusieurs années que Soprema s’attache à l’utilisation de matières premières renouvelables. Dans sa stratégie industrielle, le groupe met la préservation des ressources et le développement du recyclage dans ses objectifs principaux. Après les systèmes Cool Roof Soprastar Flam et Sopratec III, les solutions Pavatex et Sopraloop obtiennent le label “Efficient Solutions”, délivré par l’Alliance mondiale pour les technologies propres.

Cette nouvelle certification vient garantir un mode de construction respectueux de l’environnement, et qui offre des réponses concrètes et rentables face aux enjeux du dérèglement climatique. La gamme Pavatex est constituée d’isolants à base de fibre de bois et de ouate de cellulose.

Du déchet à la mousse d’isolation

Cette offre biosourcée peut être utilisée pour l’isolation des toitures-terrasses (combinaison de fibre de bois et de liège), des combles perdus (par soufflage de ouate de cellulose en vrac), ou encore des parois verticales entre montants d’ossatures (ouate de cellulose ou fibre de bois semi-rigide). Pavatex s’intègre aux chantiers de bâtiments à ossatures bois, béton ou maçonnés. Pour le secteur résidentiel, bureaux ou bâtiments publics à un ou plusieurs étages. En plus de son caractère biosourcé, la gamme dispose d’un bilan carbone favorable par captation de carbone biogénique.

De son côté, le procédé de production Sopraloop couple un recyclage mécanique a un recyclage chimique. Il transforme les déchets d’emballages en PET (polyéthylène téréphtalate), de type barquette mono-couche et multi-couches et bouteilles opaques, en polyols utilisés pour la fabrication de mousse d’isolation pour le bâtiment. Avec Sopraloop, Soprema va pouvoir recycler 5 000 t/an de PET et envisage de doubler ce chiffre. La R&D de l’industriel est accompagnée par Citeo pour ce projet, dans le cadre des travaux sur la recherche de débouchés, et par l’Ademe dans le cadre du programme Investissements d’Avenir.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article