Dernière ligne droite pour Recybéton

Rédaction
16/03/2017

Le recyclage du béton dans le béton n’est plus seulement souhaitable, mais il est devenu possible. C'est un peu la conclusion du 2e point d’étape du Projet national Recybéton.

Site de production de granulats issus de bétons de démolition. [©Granudem]

Le recyclage du béton dans le béton n’est plus seulement souhaitable, mais il est devenu possible dans des conditions industrielles. Tel est la conclusion du second point d’étape du Projet national Recybéton, dont le colloque s’est déroulé début mars, à Paris. « Les derniers résultats obtenus consolident ceux présentés en 2015. En utilisant des granulats recyclés, il est possible fabriquer des bétons, qui répondront aux exigences des constructeurs, en termes de tenue mécanique, de durabilité, de durée de vie des structures et de bon comportement à l’incendie », s’accordent à dire l’ensemble des intervenants du second point d’étape du Projet national Recybéton. Après cinq années de recherches, d’essais et de validation, celui-ci a donc démontrer qu’on peut utiliser davantage de granulats et de béton recyclés que les normes actuelles ne l’autorisent. En effet, la NF EN 206-1/CN, publiée en décembre 2012, n’autorisait que 20 % de substitution de gravillons naturels par des gravillons recyclés dans des bétons soumis à des classes d’expositions courantes. Et la mise à jour de cette norme en décembre 2014, avec la parution de la NF EN 206/CN, n’a apporté aucune modification à ce niveau. D’où une nouvelle interrogation : “Ne serait-il pas souhaitable de réviser cette norme, pour permettre d’aller au-delà des 20 % de recyclés autorisés ?”. D’autant plus que le secteur du terrassement consomme jusqu’à 60 % de bétons recyclés, mais dans des applications à faible valeur ajoutée…

Des publications de synthèse
Le point d’étape du début mars a aussi été l’occasion d’aborder et de présenter les travaux accomplis par les différents groupes de travail du Projet national. Au fil de la journée, les intervenants ont détaillé les thèmes de “la performance et la durabilité des bétons contenant des granulats recyclés”, “les apports des chantiers expérimentaux”, “les technologies et les procédés de recyclage”, “les ressources en matériaux recyclés et les aspects environnementaux” et “les leviers pour le développement du recyclage du béton”. Autant de thèmes à retrouver dans l’ouvrage de synthèse (résumant les acquis scientifiques du Projet national), dont la publication a aussi été annoncée pour cette année. L’arrivée à son terme de Recybéton, en fin d’année 2017, verra aussi l’édition d’un guide pratique à destination des professionnels et d’un recueil de propositions d’évolutions normatives et réglementaires, visant à encourager et à faciliter l’utilisation du béton recyclé. Cette clôture du projet sera matérialisée par un troisième et dernier colloque parisien, suivi de présentations à travers toute la France, afin de présenter l’avancée de la recherche et les nouvelles solutions, qui en découlent.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article