Décès de Roger Taillibert, l’architecte du stade olympique de Montréal

Muriel Carbonnet
04/10/2019

Début octobre dernier, l’architecte français Roger Taillibert à l’origine du Parc des Princes et de nombreux édifices sportifs, est mort à l’âge de 93 ans.

Pour accueillir les Jeux olympiques d'été de 1976, la ville de Montréal confie la réalisation du parc olympique à l'architecte français Roger Taillibert. Ce dernier édifia un stade omnisport ellipsoïdal couvert, en béton préfabriqué, de 65 000 places. Ouvert au centre, ce stade est surmonté d'une tour inclinée de 175 m de hauteur. La plus haute au monde. [©Wikipédia]
Pour accueillir les Jeux olympiques d’été de 1976, la ville de Montréal confie la réalisation du parc olympique à l’architecte français Roger Taillibert. Ce dernier édifia un stade omnisport ellipsoïdal couvert, en béton préfabriqué, de 65 000 places. Ouvert au centre, ce stade est surmonté d’une tour inclinée de 175 m de hauteur. La plus haute au monde. [©Wikipédia]

L’architecte français Roger Taillibert (1926-2019) est décédé le 3 octobre dernier, à Paris. Il était surtout connu pour ses grands équipements sportifs. On lui doit, entre autres, le Parc des Princes (France), les installations olympiques de Montréal (Canada) ou le Khalifa Stadium (Qatar).

Elu à l’Académie des beaux-arts en 1983, président de l’Académie en 2004 et 2010, président de l’Institut de France en 2010, il était aussi membre de l’Académie des sports.

Roger Taillibert avait étudié l’art égyptien à l’Ecole du Louvre. Puis, avait fait l’École des Beaux-Arts, avant de devenir un spécialiste de constructions dédiées au sport. Tout d’abord, il fut architecte en chef et conservateur du Grand Palais. Ensuite, architecte en chef et conservateur du Palais de Chaillot. Enfin, architecte-conseil des Emirats Arabes Unis et de la Ville de Tripoli, au Liban.

Retrouvez l’article hommage dans Béton[s] le Magazine n° 86, à paraître en janvier 2020.

 

Abonnez-vous à Béton[s] le Magazine 
et recevez en cadeau le livre
Maisons Bulles – Architectures organiques des années 1960 et 1970”
1 an 6 numéros 90 € au lieu de 108 €
+ supplément CBPC
+ accès premium site acpresse.fr
+ 10 newsletters exclusives “abonnés”.