Daniel Popper : “Thrive”, une incroyable sculpture

Muriel Carbonnet
23/12/2020

Le Sud-Africain Daniel Popper est un artiste multidisciplinaire connu pour ses sculptures monumentales. Découverte de “Thrive”, sa dernière œuvre en béton, fibres de verre et végétation.

Sa dernière pièce intitulée “Thrive” mesure près de 9 m de haut. Elle a été réalisée avec 14 t de béton renforcé de fibres de verre. [©Daniel Popper]
Sa dernière pièce intitulée “Thrive” mesure près de 9 m de haut. Elle a été réalisée avec 14 t de béton renforcé de fibres de verre. [©Daniel Popper]

Daniel Popper est un artiste multidisciplinaire connu pour ses sculptures monumentales et ses incroyables installations d’art public. Depuis Le Cap, en Afrique du Sud, il parcourt le monde entier pour créer des œuvres spectaculaires. Ces dernières ont la particularité d’être réalisées souvent en bois, en corde et en végétation. Mais pas que… Le béton s’invite aussi. « Le béton renforcé de fibres de verre est à maintes reprises utilisé dans les parcs à thème pour les grandes œuvres. En particulier, pour les travaux autour de la roche. C’est ce qui m’a inspiré à utiliser ce matériau », explique Daniel Popper.

Inspiré par la nature

On retrouve ces réalisations, éphémères ou non, dans des festivals de premier plan
On retrouve ces réalisations, éphémères ou non, à travers le monde entier. [©Daniel Popper]

“Ven a la Luz”, installation in Tulum, à Mexico. [©Daniel Popper]
“Ven a la Luz”, installation à Mexico. [©Daniel Popper]

On retrouve ces réalisations, éphémères ou non, dans des festivals de premier plan du monde entier. Comme l’Electric Forest, aux Etats-Unis, le Boom, au Portugal. Ou encore le Rainbow Serpent, en Australie et l’Afrikaburn au Tankwa Karoo, en Afrique du Sud. Nombre de ses projets incluent des collaborations avec d’autres artistes, techniciens et artisans. Ceci, pour intégrer la musique électronique, l’éclairage et la cartographie de projection comme éléments clefs. Daniel Popper met en scène des figures humaines ornées ou pénétrées d’auvents ou de tunnels de végétation. « Je suis inspiré par la nature. J’aime travailler le côté monumental. Je suis inspiré par l’interaction humaine. Et j’aime la possibilité de créer des œuvres de grande taille avec lesquelles les gens peuvent interagir. Et réfléchir à leur expérience avec la nature »,commente l’artiste. 

“Thrive”, sa dernière sculpture

“Thrive” surprendra le public et offrira un vent de poésie aux villes en cette période si particulière. [©Daniel Popper]
“Thrive” surprendra le public et offrira un vent de poésie aux villes en cette période si particulière. [©Daniel Popper]

Sa dernière pièce intitulée “Thrive” mesure près de 9 m de haut. Elle a été réalisée avec 14 t de béton renforcé de fibres de verre.« J’utilise le béton à une échelle industrielle. J’ajoute différents éléments dans le mélange pour donner la maniabilité dont j’ai besoin. » En novembre dernier, cette pièce a été dévoilée à la Society Las Olas, un complexe résidentiel à Fort Lauderdale, en Floride. Cette sculpture représente une femme qui ouvre sa poitrine pour laisser apparaître un tunnel de fougères. « Il m’a fallu trois mois pour réaliser “Thrive” », conclut Daniel Popper. Ce titan impressionnant et atypique surprendra le public et offrira un vent de poésie aux villes en cette période si particulière. Et ce, dans l’espace urbain.

Muriel Carbonnet 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article