Création de “Rector Charpentes et Ossatures”

Muriel Carbonnet
14/06/2024
Modifié le 15/07/2024 à 17:43

Rector se structure pour accélérer le développement de son activité “Charpentes en béton” en créant “Rector Charpentes et Ossatures”.

Rector ambitionne de devenir le premier fournisseur de charpentes préfabriquées en France sur un marché en pleine expansion. [©Rector]
Rector ambitionne de devenir le premier fournisseur de charpentes préfabriquées en France sur un marché en pleine expansion. [©Rector]

Avec “Rector Charpentes et Ossatures”, Rector développe son activité “Charpentes en béton”. L’industriel s’estime fort d’un son savoir-faire en conception, fabrication et pose de charpentes et ossatures préfabriquées en béton. Aujourd’hui, il ambitionne de devenir le premier fournisseur de charpentes préfabriquées en France sur un marché en pleine expansion. Il souhaite redéployer ses forces, en mettant en place une équipe dédiée. Ceci, afin d’offrir à ses clients un service clefs en main, de la pré-étude à la pose.

Lire aussi : Caméléo, la solution de Rector pour demain

.

.

L’équipe est dirigée par Didier Jozwick, présent dans l’entreprise depuis 30 ans, et Julien Corbineau, directeur opérationnel de ce segment. Elle est composée d’une vingtaine d’ingénieurs, techniciens d’études et commerciaux répartis sur toute la France.

Une équipe dédiée

“Rector Charpentes et Ossatures” s’appuie sur les sites de production de Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres), Voreppe (Isère) et Dangé-St-Romain (Vienne). L’offre est actuellement composée de poutres, poteaux, prédalles ou en dalles alvéolées. Elle sera bientôt complétée par une gamme de murs coupe-feu, de planchers nervurés pour les fortes charges, et de maxi-poteaux.

Au travers de cette équipe, Rector souhaite :

1 – généraliser l’emploi de formulations béton bas carbone. Et favoriser des systèmes mixant les matériaux pour contribuer activement à la réduction de l’impact carbone du bâtiment fini ;
2 – proposer un parcours client, allant de la conception à la pose pour garantir la qualité et le suivi des chantiers ;
3 – disposer d’un bureau d’études de conception charpentes capable de réaliser des bâtiments avec différents niveaux ayant une capacité de reprise de charges. Ceci, pour réduire leur emprise au sol et éviter leur artificialisation (bâtiment multi-niveaux).

Suivez-nous sur tous nos réseaux sociaux