Concrete Sensors : Connaître son béton de l’intérieur

Yann Butillon
21/11/2020

Pour connaître l’état d’avancement de la prise du béton, ainsi que sa température et son taux d’humidité, Concrete Sensors propose de noyer un capteur et de récupérer les datas sur un smartphone ou sur une plate-forme en ligne.

Article paru dans Béton[s] le Magazine n° 91

Noyé dans le béton, lié à une armature, le capteur de Concrete Sensors transmet la température, la résistance et l’humidité du béton durant sa phase de prise. [©Concrete Sensors]
Noyé dans le béton, lié à une armature, le capteur de Concrete Sensors transmet la température, la résistance et l’humidité du béton durant sa phase de prise. [©Concrete Sensors]

« Qu’est-ce qu’il y a dans mon béton ? » Pour répondre à cette question, deux Américains, Brendan Dowdall et Ryan Twomey, ont fondé Concrete Sensors, en 2015, à Boston. Leur concept est simple dans l’idée : noyer un capteur lors du coulage du béton, en le liant à une armature. Reste à récupérer les données.

Pour cela, Concrete Sensors propose deux solutions : l’une sur site et l’autre automatique. Lorsque l’on opte pour une collecte sur site, le capteur NovoConcrete est appairé avec un téléphone portable et une application dédiée. Chaque fois que le téléphone passera à portée du capteur, les données seront collectées. Elles seront alors disponibles sur NovoSyte Cloud Software, sous forme d’une application sur mobile ou navigateur.

Quant à la solution automatique, elle est destinée aux chantiers de plus grande envergure, lorsque la taille de la construction est trop importante pour collecter les données, en l’arpentant sur le site. Cette fois, le capteur est appairé avec NovoHub, une solution de récolte de données 24 h/24 et 7 j/7. Là aussi, les données sont accessibles via le NovoSyte Cloud Software. NovoLab, une version pour les tests de laboratoire est aussi disponible.

Ces données collectées sont la mesure de la température du béton, sa résistance et son taux d’humidité. Des valeurs essentielles pour suivre la bonne prise des bétons. Elles sont présentées sous forme de graphiques, permettant une rétro-analyse, en cas de sinistre. L’ensemble préparant ou se passant de carottages ou de tests sur cylindre.

La solution a convaincu Hilti. Le géant américain de l’outillage et des accessoires a acquis Concrete Sensors, tout en lui laissant l’indépendance de sa croissance et de ses développements. La start-up fait désormais partie du portefeuille de solutions de digitalisation de la construction de la marque.

Article paru dans Béton[s] le Magazine n° 91

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article