Sur les hauteurs de Nîmes, A+ Architecture vient de livrer le collège Ada Lovelace. L’établissement se veut durable et respectueux de son environnement. Le choix d’un béton bas carbone pour son ossature et de pierres d’habillage originaires du Gard répond à cette feuille de route.

Situé à mi-hauteur de la parcelle, le bloc “demi-pension” fait face au bâtiment “collège” [©ACPresse]
Situé à mi-hauteur de la parcelle, le bloc “demi-pension” fait face au bâtiment “collège” [©ACPresse]

[Retrouvez l’article dans Béton[s] le Magazine n° 87]. Pierre de Vers n’est pas le nom d’un poète nîmois, juste connu de quelques initiés… Mais son origine est locale. Il est né il y a 25 millions d’années, lorsque la mer s’est retirée de la Vallée du Rhône. La “pierre de Vers” n’est autre qu’un calcaire coquillier un peu gréseux de couleur chaude et dorée (blonde, jaune paille, miel). Elle est aussi appelée pierre du Pont du Gard. C’est elle que les architectes du cabinet A+ Architecture ont choisi pour habiller les façades du collège Ada Lovelace, femme de science considérée comme le “premier programmeur informatique du monde”. « C’est la première fois dans le Gard qu’un établissement scolaire est baptisé du nom d’une femme et d’une femme de science, qui plus est », met en lumière Frédéric Ollier, principal du collège.

Prolongez votre lecture
Pour lire la totalité de cet article, inscrivez-vous gratuitement

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article