Cemex optimise sa carrière de Pécy

Yann Butillon
31/03/2021

Pour sa carrière de Pécy, Cemex a adopté un atelier de scalpage, afin d’optimiser sa valorisation de gisement.

Avec son nouvel équipement, la carrière Cemex de Pécy voit sa production optimisée. [©Cemex]
Avec son nouvel équipement, la carrière Cemex de Pécy voit sa production optimisée. [©Cemex]

Cemex déploie un nouveau processus d’exploitation sur sa carrière de roche massive de calcaire de Brie, à Pécy, en Seine-et-Marne (à l’Est de Paris). Une innovation permettant d’améliorer la valorisation de son gisement de 62 % à 73 %. Et d’économiser les ressources minérales, soit 55 000 t en 2020.

Sur sa carrière de Pécy, Cemex exploite un calcaire de Brie à partir duquel sont produites chaque année 300 000 t de granulats, à destination des entreprises de travaux publics. Dotée de chaînes de production primaire, secondaire et tertiaire, l’installation de traitement permet d’élaborer des granulats à sec et de proposer l’ensemble de la gamme des matériaux à usage des travaux publics.

Avec l’aide de la société Devarem

Altéré par de l’argile, le banc géologique de calcaire de la Brie contraint Cemex à “scalper”  la fraction 0/40 du brut d’abattage. Incompatible avec la qualité attendue sur les chantiers du BTP. Historiquement, ces stériles 0/40 étaient utilisés pour le réaménagement de la carrière à vocation agricole. Conformément à ses engagements et à sa démarche d’économie circulaire, le cimentier a souhaité trouver une solution pour contourner ce problème. Et économiser la ressource minérale. Avec l’aide de la société Devarem, spécialisée dans le chaulage des terres, les équipes en charge de la production ont mis en place un atelier de scalpage. Et de chaulage mobile avec un malaxage innovant, permettant de chauler les stériles pour produire une grave commercialisable de granulométrie 0/40.

Accroître la valorisation du gisement de 62 à 73 %

Créatrice de valeur aussi bien pour Cemex que pour ses clients, cette initiative a permis d’accroître la valorisation du gisement. Mais aussi de proposer de nouvelles références dans la gamme de matériaux dédiés aux travaux publics. Ainsi qu’une alternative aux matériaux disponibles sur le marché : la grave recyclée ou encore le mâchefer. Enfin, d’économiser du vide de fouille pour accueillir et stocker des déblais inertes de classe III issus des chantiers de déconstruction franciliens. « En 2020, quelque 40 000 t de ce nouveau type de graves ont été produites à l’occasion de deux campagnes. Nos prospects et clients, séduits par ce produit, nous en redemandent, indique Benjamin Lecendrier, directeur de la production de granulats et des joint-ventures France Nord chez Cemex. Pour répondre à cette demande, nous prévoyons une nouvelle campagne de 15 000 t. »

Dans la démarche Cemex Circle

Cette initiative s’inscrit dans la démarche Cemex Circle, portant sur l’économie des ressources minérales. Grâce, entre autres, à une consommation responsable des ressources et à l’élaboration de produits recyclés et innovants. « Du fait d’une problématique locale, cette initiative déployée à Pécy montre que Cemex fait suivre ses engagements d’actes concrets, quelle que soit l’échelle du sujet traité. Et que nous cherchons toujours des solutions, pour toujours mieux préserver les ressources non renouvelables et répondre aux attentes sociétales », conclut Benjamin Lecendrier.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article