Calvados : Un béton pour lutter contre les ajouts d’eau

Yann Butillon
02/12/2021

L'entreprise Béton de Mouen commercialise depuis le 1er septembre le Béton Perf, qui lutte contre les ajouts d'eau sur chantier.

Article paru dans le n° 97 de Béton[s] le Magazine.

Béton de Mouen propose aujourd’hui son Béton Perf, destiné à lutter contre les ajouts d’eau sur chantier.[©Béton de Mouen]
Béton de Mouen propose aujourd’hui son Béton Perf, destiné à lutter contre les ajouts d’eau sur chantier.[©Béton de Mouen]

Implanté dans le Calvados, Béton de Mouen, membre du groupe GKM, commercialise, depuis le 1er septembre dernier, le Béton Perf. Un béton destiné à lutter contre les ajouts d’eau sur chantier. Ceci, en proposant une formule ultra fluide et facile à mettre en œuvre. « L’ajout d’eau sur chantier dans un BPE est interdit par la norme. Mais assez courant pour que cela nous pousse à trouver une solution, expose Paul Koener, co-gérant, avec son père, de l’entreprise familiale. Nous proposons un produit très polyvalent, boosté par sa formulation et son adjuvantation. Il est plus plastique qu’un béton S4, mais moins qu’un Bap. Tout en étant plus abordable… »

Lire aussi les autres actualités en région

Béton de Mouen, qui compte deux carrières, et un site de préfabrication, commercialise sa solution dans le Calvados, autour de ses centrales de Bayeux, Caen et Lisieux. « L’idée est de proposer ce béton en complément de notre gamme. Pour le moment, nous faisons “goûter” à nos clients à cette nouveauté. L’accueil est plutôt positif, puisqu’il permet une mise en œuvre plus simple, tout en gardant une forte polyvalence. D’autant qu’une version avec fibres, le Béton Perf + Strux, permet d’en élargir les possibilités d’utilisation. » Reste à obtenir un chantier référence avec cette solution inédite. « Notre objectif est de faciliter la vie des compagnons sur chantiers, pour lutter contre les mauvaises habitudes. Nous sommes confiants dans sa réussite commerciale. »

Article paru dans le n° 97 de Béton[s] le Magazine.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article