Bruno Garabos, nouveau président de l’UMPI-FFB

Rédaction
28/10/2015

Place à la relève ! Après 8 ans de vice-présidence et 9 ans à la tête de l’Union des métiers du plâtre et de l’isolation (UMPI1), Philippe Caillol passe la main à Bruno Garabos.

01 Bruno Garabos, nouveau Président UMPI-FFBPlace à la relève ! Après 8 ans de vice-présidence et 9 ans à la tête de l’Union des métiers du plâtre et de l’isolation (UMPI1), Philippe Caillol passe la main à Bruno Garabos. Le 63e congrès de l’UMPI, qui s’est tenu en Arles le 24 octobre dernier, en présence de 175 personnes, dont Jacques Chanut, président de la FFB, a connu deux moments forts. D’une part, l’élection de son nouveau président. Premier président du Sud-Ouest de l’histoire de l’UMPI, Bruno Garabos, 55 ans, prend la tête de l’organisation, fort de son expérience de chef d’entreprise – 35 personnes spécialisées dans la restauration du patrimoine – et de sa connaissance du métier. Il a été en effet président des plâtriers de la Gironde pendant 6 ans et a rejoint le bureau de la Fédération départementale 33 qu’il préside actuellement.

Et d’autre part, la tenue de 3 tables rondes qui ont souligné l’importance du collectif et le rôle clef de l’organisation professionnelle dans l’évolution du métier.

Un bilan solide et une équipe engagée.

« C’est un très joli défi qui va me permettre d’évoluer et d’englober toutes les spécialisations du métier, se réjouit Bruno Garabos, qui se prépare depuis plusieurs mois à cette fonction et va quitter la présidence de la FFB 33 pour s’y consacrer totalement. J’ai la chance de partir d’un socle solide, avec un bureau et une équipe de permanents motivés. Au-delà de la continuité des actions en cours, l’enjeu est d’accompagner l’adaptation des métiers de notre union aux profondes évolutions du bâtiment, notamment à travers une veille technique, des formations, une montée en expertise ou encore la recherche de nouvelles niches de marché à forte valeur ajoutée. Ces dernières années, les prix de vente de nos ouvrages ont également chuté de 5 à 10 points et notre défi sera, aussi, de réussir à relever ces prix terriblement bas, de défendre les entreprises installées et de renforcer le blason de nos métiers. »

De son côté, Patrick Laye, qui dirige une entreprise de plâtrerie familiale de 80 collaborateurs à Domène, près de Grenoble, succède à Jean-Luc Marion au poste de vice-président.

 Autour des tables rondes.

Sur le thème de “L’harmonie de la filière”, les trois tables rondes ont permis au nouveau binôme, constitué de Bruno Garabos et de Patrick Laye, de rencontrer les principaux partenaires et interlocuteurs de l’UMPI : CCCA-BTP (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du BTP), FIPS (Fédération des industriels du plafond modulaire), GIOFS (Groupement des industriels d’ossatures pour la filière sèche), SFTPP (Syndicat français des techniques de polyuréthane projeté), Snips (Les industries du plâtre) et le Filmm (Syndicat national des fabricants d’isolants).

Cyrille Maury

1 – L’UMPI regroupe 4 500 entreprises tous métiers confondu : staffeurs-stucateurs, plâtriers, plaquistes et plafistes. Forte d’un Conseil d’administration de 35 élus, d’une Assemblée générale de 67 élus et de 3 collaborateurs permanents, l’union assure la promotion et la défense des intérêts de la profession auprès des instances nationales et européennes et des acteurs de la filière.

[Repères]

Les chiffres clefs des métiers du plâtre et de l’isolation :

  • Chiffre d’affaires annuel : plus de 4 Md€
  • Nombre d’entreprises du secteur : environ 15 000 et 35 000 salariés
  • 750 000 t de plâtre, carreaux de plâtre et plâtre à mouler
  • 300 Mm² de plaque de plâtre
  • Plus de 25 Mm² d’éléments de plafonds modulaires.