Béton[s] le Magazine n° 100 explore le temps

Nadia
30/05/2022
Modifié le 02/06/2022 à 12:07

Le 100e numéro marque une étape majeure dans la vie d’une revue. Et c’est bien ce nombre qui est inscrit sur la couverture du dernier Béton[s] le Magazine...

L'aventure de Béton[s] le Magazine a commencé il y a 17 ans, en 2005, à l'occasion du salon Batimat. Le magazine fête aujourd'hui son 100e numéro. Mais il ne faut pas oublier les 25 numéros hors séries, presque 250 newsletters, le site internet et une communauté LinkedIn qui complètent le bimestriel.
L’aventure de Béton[s] le Magazine a commencé il y a 17 ans, en 2005, à l’occasion du salon Batimat. Le magazine fête aujourd’hui son 100e numéro. Mais il ne faut pas oublier les 25 numéros hors séries, presque 250 newsletters, le site internet et une communauté LinkedIn qui complètent le bimestriel.

C’est une petite plongée dans le temps que l’on vous propose de faire à l’occasion du 100e numéro de Béton[s] le Magazine. L’évènement est d’importance et marque une étape symbolique de notre histoire. Pour fêter ce jubilé, nous vous avons concocté une édition particulière, qui revient sur cette aventure et celle du béton, dont nous avons accompagné les moments-clefs de développement récent.

Pour fêter avec vous ce centième numéro, nous avons décidé d’ouvrir l’accès à notre liseuse et nous vous proposons de le découvrir en ligne, en version liseuse.

Au-delà des pages consacrées à cet anniversaire, nous poursuivons notre voyage dans le monde de l’éco-construction en béton, avec la partie #2 du dossier consacré à ce sujet stratégique pour la filière. L’occasion aussi de (re)découvrir ce que proposent les bétonniers dans ce domaine particulier. Et une manière de s’interroger sur le futur.

Le regard peut aussi se porter vers l’ailleurs, qui s’appelle Djibouti, cette fois-ci. C’est là que le cabinet d’architecture Richard + Schoeller achève la construction d’un centre de formation de dockers, avant d’entamer celle de l’Ecole française installée dans le pays.

Ce n° 100 consacre aussi un large focus aux laboratoires béton (et ils sont nombreux) et un autre, aux coffrages et étaiements standards du marché.

Enfin, Béton d’Antan revient sur la vie d’un grand capitaine d’industrie : Joseph Vicat, le fils même de l’inventeur du ciment artificiel, et surtout le fondateur du groupe cimentier éponyme.

Retrouvez l’ensemble du dossier Evénement de Béton[s] le Magazine n° 100 :

Comme le regard est le reflet de l’âme, le lecteur peut être considéré comme le reflet du magazine qu’il lit. A l’occasion de ce 100e numéro, nous avons proposé à plusieurs lecteurs de la première heure de prendre la parole. Un exercice amusant et parfois décalé…

  • François ToutlemondeUniversité Gustave Eiffel – « J’opte pour le Bfup »
  • Denis CharonCG de la Mayenne – « Le béton a encore de très beaux jours devant lui »
  • Giovanni Lelli Architecte – « Pier-Luigi Nervi a coulé les plus belles choses en béton »
  • Alain et Jean-Louis Albizati Albizzati Pères & Fils – « La construction en béton perdurera »
  • Jean RosSoltec – « Le béton luminescent constitue un excellent moyen d’éclairer »
  • Didier BourquiLosinger Marazzi – « Je dirais même un pilier centrifugé »

A lire aussi :

Frédéric Gluzicki

Directeur de la publication

Feuilletez gratuitement en ligne le numéro 100 sur la liseuse acpresse.fr

Retrouvez la lecture des articles en ligne du numéro 100 dans la boutique par le sommaire interactif