Bernard Tschumi à l’honneur au Centre Pompidou

Rédaction
13/05/2014

Du 30 avril au 28 juillet 2014, le Centre Pompidou présente la première grande rétrospective de l’œuvre de Bernard Tschumi en Europe.

TschumiDu 30 avril au 28 juillet 2014, le Centre Pompidou présente la première grande rétrospective de l’œuvre de Bernard Tschumi en Europe. L’exposition réunit près de trois cent cinquante dessins, croquis, collages et maquettes inédits. Ce parcours, scénographié par l’architecte, est complété par des documents et des films. Une trentaine de projets en Europe aux Etats-Unis, en Chine ou au Moyen-Orient sont exposés, dont le nouveau Parc Zoologique de Paris. L’exposition met en lumière trois axes structurants de l’œuvre de Bernard Tschumi, l’architecte théoricien, le prescripteur culturel et l’architecte constructeur, développés de façon thématique et chronologique à travers cinq temps d’exposition : Espace et événement ; Programme et superposition ; Vecteur et enveloppe ; Contexte et contenu ; Forme et concept. Il sont explicités par les projets les plus emblématiques de l’architecte, de ses premiers dessins des “Manhattan Transcripts” au Musée de l’Acropole (Athènes), du Parc de la Villette (Paris) à l’école d’art du Fresnoy, des projets pour la manufacture horlogère Vacheron Constantin (Suisse) aux projets urbains comme ceux qu’il a développés aux Etats-Unis (New York, Cincinnati) ou à Saint-Domingue. Cette rétrospective explore le processus de création d’une architecture qui réfute la notion de “style” au profit d’une série d’arguments, d’idées, d’influences et de réponses à la définition de l’architecture aujourd’hui.

Au début de ses recherches, Bernard Tschumi se pose la question de savoir ce qu’est l’architecture, si elle est vraiment « le jeu savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière », comme le disait Le Corbusier. Tschumi argumente au contraire que la véritable architecture est ailleurs, dans la réalité du corps et de la vie sociale souvent exclus de la définition de l’architecture. « L’architecture est la matérialisation du concept », dira Tschumi. Cherchant à s’affranchir des idées reçues enseignées traditionnellement dans cette discipline, il regarde vers d’autres domaines, notamment l’art, le cinéma, la littérature.

– Exposition du 30 avril 2014 au 28 juillet 2014, de 11 h 00 à 21 h 00 tous les jours, sauf le mardi, Galerie Sud – Centre Pompidou, Paris, www.centrepompidou.fr.