Lauréat des Awards de l’Innovation, Arteck dévoile le mur Respir. L’industriel a développé une solution d’enveloppe complète du bâtiment.

Arteck innove avec son mur Respir. Une solution perspirante, qui utilise des matériaux biosourcés. [©Arteck]
Arteck innove avec son mur Respir. Une solution perspirante, qui utilise des matériaux biosourcés. [©Arteck]

Lauréat des Awards de l’Innovation, Arteck dévoile le mur Respir. L’industriel a développé une solution d’enveloppe complète du bâtiment. Fabriquée en atelier, elle comprend une ossature pré-équipée, un système de planchers et l’ensemble des éléments nécessaires à la stabilité et à la durabilité d’une structure. Ce mur est composé de 3 couches distinctes d’ossature bois remplies d’isolant en laine et fibre de bois. Il combine ainsi la structure, l’isolation, le pare-vapeur, le bardage et les menuiseries. Respir permet de construire avec des matériaux biosourcés et de réduire la quantité de colles pour garantir une qualité de l’air intérieur plus sain. La solution d’Arteck atteint un R de 7,0 m2.K/W, ce qui le rend compatible avec les standards passifs. Elle anticipe aussi la RE 2020. Là où une maison maçonnée de 100 m² génère un bilan carbone de l’ordre de 120 t, une maison à ossature bois signée Arteck se situe aux alentours de – 30 t. Un bilan négatif dû au carbone consommé par les bois durant leur croissance, puis stocké lors de la coupe.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article