Argeco Développement est en train de mettre sur le marché le dernier-né de ses métakaolins flashs : le Métaflash HP. Ce matériau s’emploie comme addition dans les bétons.

Echantillon de métakaolin Métaflash HP d’Argeco Développement. [©Argeco Développement]
Echantillon de métakaolin Métaflash HP d’Argeco Développement. [©Argeco Développement]

Argeco Développement est en train de mettre sur le marché le dernier-né de ses métakaolins flashs : le Métaflash HP. Conforme à la norme produit NF P 18-513 – Addition pour béton hydraulique – Métakaolin, ce matériau est aussi d’utilisation compatible avec la norme béton NF EN 206/CN. Comparé à l’Argicem, le métakaolin flash classique d’Argeco Développement, il se distingue par une plus grande finesse de grains et par une réactivité plus importante, équivalente à celle des fumées de silice. C’est même là sa caractéristique première. Côté teinte, le Métaflash HP tire vers le marron. 
D’un point de vue technique, Argeco positionne clairement son nouveau produit comme alternative viable aux fumées de silice. « Notre Métaflash HP procure généralement au béton additionné des propriétés équivalentes à celles apportées par la fumée de silice », indique la documentation commerciale. On parle ici d’augmentation des performances mécaniques à moyen et long terme, et de formulations de bétons à hautes et très hautes performances (BHP, BTHP et Bfup). Le matériau permet aussi d’optimiser l’empilement granulaire. Et assure une haute réactivité, induisant une réduction du diamètre moyen des pores, ce qui contribue à diminuer la perméabilité et la porosité du béton. En plus, le Métaflash HP permet d’augmenter la tortuosité des capillaires, effet qui est à l’origine de la diminution de pénétration des ions chlorures. Par ailleurs, il confère aux bétons une meilleure résistance aux acides, et une bonne protection vis-à-vis des phénomènes de réaction sulfatique interne (RSI) et de réaction alcali-granulats (Rag).

Utilisé en tant qu’addition

D’une manière préférentielle, le Métaflash HP d’Argeco Développement est à employer en tant qu’addition pour assurer aux bétons de (très) hautes performances mécaniques et permettre d’atteindre les classes d’expositions les plus élevées (XA3, XS3…). Et ce, pour des durées de vie d’ouvrage pouvant être supérieures à 120 ans, au sens des exigences du Fascicule 65. Après étude appropriée, le matériau s’emploie sans contrainte avec des ciments autres que les CEM I ou les CEM II/A. Enfin, le Métaflash HP réagit avec la portlandite (chaux) libérée pendant l’hydratation du ciment et permet ainsi la création de CSH (silicate de calcium hydraté) et CASH (silicate de calcium alumineux hydraté) secondaires et complémentaires.