La Métropole du Grand Paris s’engage, avec le soutien de l’Etat, en faveur de la rénovation énergétique des logements privés.

Le 2 juillet dernier, la première conférence sur la rénovation énergétique “COP métropolitaine : La Métropole du Grand Paris s’engage pour la rénovation des logements” a été un signe fort. [©Cécile Gruber]
Le 2 juillet dernier, la première conférence sur la rénovation énergétique “COP métropolitaine : La Métropole du Grand Paris s’engage pour la rénovation des logements” a été un signe fort. [©Cécile Gruber]

La Métropole du Grand Paris s’engage, avec le soutien de l’Etat, en faveur de la rénovation énergétique des logements privés. Après la mise en place de la plus importante Zone à Faibles Emissions (ZFE) d’Europe par la Métropole du Grand Paris, Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Patrick Ollier, président de la Métropole, ont ouvert, le 2 juillet dernier, la première conférence sur la rénovation énergétique “COP métropolitaine : La Métropole du Grand Paris s’engage pour la rénovation des logements”.

Priorité nationale

Organisée à l’initiative d’Yves Contassot, président de l’Agence parisienne du climat (APC), conseiller métropolitain, cette conférence a réuni plusieurs élus de la Métropole, l’Etat, les collectivités, l’Anah, l’Ademe, le CDC Habitat, l’Unis, l’Unpi, le Plan Bâtiment Durable, la Fédération française du bâtiment Grand Paris, le I4CE, les Agences locales de l’Energie et du Climat (Alec). « Je me réjouis de ce nouvel engagement de l’Etat à nos côtés. La rénovation des logements est une priorité à la fois écologique et sociale tout particulièrement au sein du périmètre métropolitain. Nous démontrons une fois de plus que la Métropole du Grand Paris fédère les acteurs concernés autours d’actions visibles et utiles pour la qualité de vie de ses habitants », précise Patrick Ollier. 

7,2 millions d’habitants et 131 communes

Il ressort de cette conférence que rénover la copropriété, c’est gagner la transition écologique en métropole. Le travail mené par l’APC avec le déploiement du dispositif “CoachCopro” en donne la preuve sur la base d’un éco-système opérationnel. Il s’appuie sur trois axes : accompagner les copropriétaires pour passer aux travaux, dynamiser le marché, fédérer les professionnels et mettre en synergie l’offre et la demande. Ce sont déjà 143 000 logements accompagnés à travers “CoachCopro” et un marché potentiel de 40 Md€ d’ici 2050. La rénovation thermique est donc désormais au rang de priorité nationale. La Métropole du Grand Paris répond au besoin de l’Etat d’identifier un chef de file pour lancer cette dynamique sur un périmètre de plus de 7,2 millions d’habitants et 131 communes. Cette volonté se traduit aujourd’hui par la mise en place d’un engagement partenarial, autour des chantiers suivants :

– Structurer une communauté d’acteurs engagés ;
– Accompagner la prise de décision des ménages ;
– Faciliter l’accès aux financements.

Consultez le dispositif d’accélération de la rénovation de l’habitat privé conduit par l’Agence parisienne du climat : “Réussir la rénovation du parc des copropriétés sur la métropole du Grand Paris”.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article