Var : La chaux Saint-Astier au secours du Fort du Pradeau

Sivagami Casimir
10/07/2022

Le Fort du Pradeau a fait l'objet d'un projet de rénovation qui s'inscrit dans une démarche de préservation du patrimoine local.

Article paru dans le n° 101 de Béton[s] le Magazine

La Chaux Pure Tradi 100 - NHL5 de Saint-Astier a permis de réaliser des scellements pour la rénovation du Fort du Pradeau. [©Saint-Astier]
La Chaux Pure Tradi 100 – NHL5 de Saint-Astier a permis de réaliser des scellements pour la rénovation du Fort du Pradeau. [©Saint-Astier]

Situé sur la pointe de la presqu’île de Giens au niveau de la commune de Hyères, le Fort du Pradeau a fait peau neuve. Propriété du parc national de Port-Cros, le site a fait l’objet d’un projet de rénovation qui s’inscrit dans une démarche de préservation du patrimoine local. Les travaux se sont déroulés entre décembre 2020 et février 2022, sous la houlette de l’entreprise Néotravaux. Les techniques et solutions mises en œuvre ont été sélectionnées avec soin, afin de respecter au maximum le mode constructif d’époque. Le plus gros enjeu du chantier a consisté à la reprise des chaînes d’angle et à la déconstruction/reconstruction de certaines parties de l’édifice.

Retrouvez l’actualité des entreprises en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Lesquelles présentaient des fissures trop importantes ou enregistraient des pierres trop érodées. Ainsi, les moellons et les briques ont été scellés à l’aide d’un mélange de la solution Chaux Pure Tradi 100 – NHL5 de Saint-Astier et d’un sable choisi pour sa granulométrie (0/4) et sa teinte proche de celle du mortier existant. D’autre part, une fois que les murs ont été consolidés, la chaux a été utilisée pour la réalisation d’un enduit de finition. La poudrière, bâtiment particulièrement dégradé, a fait l’objet d’une attention particulière. Une partie de ses murs en moellons ont été restaurés ou remontés et son plafond voûté composé de briques, a aussi été rénové de la même façon. Au total, le chantier a nécessité 350 m2 d’enduit, 60 m2 de béton de chaux sur voûte pour la poudrière et 350 kg de coulis de confortement.

Article paru dans le n° 101 de Béton[s] le Magazine