VanLuc, le sculpteur du Débarquement

Muriel Carbonnet
04/07/2024

A l'occasion du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie, l'artiste VanLuc a réalisé Gold B/24, une œuvre sculpturale commémorative en béton décarboné et local.

6 juin 1944, 6 h 23 : quelque 6 939 navires alliés, de tous types et de toutes tailles, se positionnent face aux plages normandes. 5 juin 2024, même heure, la sculpture commémorative de l'artiste VanLuc. [©VanLuc]
6 juin 1944, 6 h 23 : quelque 6 939 navires alliés, de tous types et de toutes tailles, se positionnent face aux plages normandes. 6 juin 2024, même heure : la sculpture commémorative de l’artiste VanLuc se dresse derrière le Musé Mémorial. [©VanLuc]

6 juin 1944, 6 h 23 : quelque 6 939 navires alliés, de tous types et de toutes tailles, se positionnent face aux plages normandes. Là où les Nazis ne les attendent pas ! C’est le début du Débarquement de Normandie. 80 ans après, jour pour jour, dans les Jardins des Pins à Arromanches-les-Bains, derrière le Musée Mémorial, se dresse fièrement la sculpture commémorative en béton signée de l’artiste-concepteur normand VanLuc. Son inauguration a eu lieu, le 29 juin dernier, en présence des élus locaux.

Gold B/24 : Une œuvre de mémoire

A l'occasion du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie, l'artiste VanLuc a réalisé Gold B/24, une œuvre sculpturale commémorative en béton décarboné et local. [©VanLuc]
A l’occasion du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie, l’artiste VanLuc a réalisé Gold B/24, une œuvre sculpturale commémorative en béton décarboné et local. [©VanLuc]

Cette œuvre d’art, intégrant un ciment à plus faible empreinte, rend hommage aux bâtisseurs britanniques du port artificiel d’Arromanches-les-Bains. Alors que le terme Gold symbolise le nom de code donné à la plage d’Arromanches lors de l’opération Overlord, la lettre B fait écho au matériau béton sans lequel les caissons Phoenix du port Mulberry B n’auraient pu être construits.

Lire aussi : Port artificiel d’Arromanches ou l’indispensable ravitaillement 

.

.

« Gold B/24 est née d’une réflexion autour du mur de l’Atlantique. Les côtés de la sculpture symbolisent les lignes de défense. Sa ligne courbe représente la plage d’Arromanches-les-Bains – la faille par laquelle les Alliés sont arrivés –. Et exprime aussi une idée plus féminine, de liberté », confie VanLuc.

Tout a commencé avec France Ciment

L'inauguration de Gold B/24 a eu lieu, le 29 juin dernier, en présence des élus locaux. [©Serge Visière]
L’inauguration de Gold B/24 a eu lieu, le 29 juin dernier, en présence des élus locaux. [©Serge Visière]

Mais revenons sur la genèse de l’œuvre. En effet, la sculpture est le fruit d’une rencontre entre un artiste, des experts de l’industrie cimentière (ByBéton, France Ciment, Bétocib) et des acteurs industriels (Cemex France, Cmeg, Vracs de l’Estuaire…). « Un projet fédérateur, riche en symbole qui rend hommage aux constructeurs du port artificiel d’Arromanches-les-Bains », déclare Damien Meyer, directeur communication France Ciment. L’occasion de (re)découvrir le matériau béton, dans un contexte qui laisse la place à l’expérimentation et l’innovation pour créer une œuvre originale.

Une réalisation locale

« Tout est parti d’un rapprochement avec France Ciment et Bétocib, Stéphane Herbin et Damien Meyer, il y a 2 ans. Je voulais rendre hommage au port artificiel d’Arromanches. Je voulais un béton “anglais”, les bétonniers français ayant largement collaboré pendant la guerre. Le choix s’est porté sur Cemex France et son unité de production normande de Blainville-sur-Orne. Et c’est Cemex qui a trouvé la bonne formulation pour le béton. L’industriel du béton Cmeg l’a coulé. Il avait d’ailleurs participé à la reconstruction de la ville de Caen. Pour le coffrage, nous avons fait appel au CFA menuiserie de Caen, dont les élèves pilotés par Frédéric Lancien ont réalisé un coffrage géant en 4 mois, guidés par les menuisiers de Cmeg. Le ciment du socle, lui, comme un grand caisson Phoenix du port artificiel, a été fourni par Vracs de l’Estuaire. Autant l’œuvre principale est en béton brut de décoffrage. Autant le socle est en béton blanc nacré », insiste VanLuc.

Le bureau d’études de Cmeg a modélisé le plan. L’œuvre a ensuite été coulée dans l’usine de préfabrication de Cmeg, implantée à Bretteville-l’Orgueilleuse, près de Caen. Société coopérative, dont les collaborateurs, ingénieurs, techniciens et compagnons ont aussi accompagné VanLuc pour composer l’armature métallique de la statue.

Cemex du côté du béton

« Gold B/24 est née d’une réflexion autour du mur de l’Atlantique. Les côtés de la sculpture symbolisent les lignes de défense. Sa ligne courbe représente la plage d’Arromanches-les-Bains – la faille par laquelle les Alliés sont arrivés –. Et exprime aussi une idée plus féminine, de liberté », confie VanLuc. [©VanLuc]
« Gold B/24 est née d’une réflexion autour du mur de l’Atlantique. Les côtés de la sculpture symbolisent les lignes de défense. Sa ligne courbe représente la plage d’Arromanches-les-Bains – la faille par laquelle les Alliés sont arrivés –. Et exprime aussi une idée plus féminine, de liberté », confie VanLuc. [©VanLuc]

Le projet Gold B/24 réunit donc plusieurs acteurs normands, contribuant aux différentes étapes de réalisation technique de l’œuvre. Chaque partie prenante, tout au long du processus artistique, a accompagné l’artiste VanLuc, en apportant conseils, expertise technique et compréhension des facultés du matériau.

En ce qui concerne le béton, c’est Cemex France qui a répondu présent. « Cemex est une société à mission. Nous sommes engagés au niveau du développement durable, de l’économie circulaire, du bas carbone… C’est notre ADN. VanLuc est un artiste d’Arromanches. Son projet fédérait des acteurs locaux, dont nous faisons partie avec notre centrale de Blainville-sur-Orne. Nous avons alors relevé le défi pour trouver la bonne formulation du béton. Nous avons proposé notre gamme Vertua, à empreinte carbone réduite, avec un bilan carbone inférieur à 170 kg éq.CO2/m3 », s’enthousiasme Dominique Sestillange, directeur prescription et promotion de Cemex France.

Un béton à empreinte carbone réduite

Empreinte carbone réduite, oui bien sûr, mais pas que… Le béton intégrait aussi des granulats recyclés. Ce C25/30 est de plus adapté aux environnements salins, tout en maintenant une ouvrabilité à destination d’un coffrage fortement armé et avec des propriétés structurelles dans un environnement marin, et une durabilité exemplaire. La sculpture de 2 m3de béton, soit environ 5 t, devait aussi résister à son transport, au temps qui passe, aux vents, aux chlorures de sodium… Contenir des douilles, des feuilles d’or…

Composé d’un ciment Heidelberg Materials produit dans la cimenterie de Ranville, près de Caen, Cemex a fourni un béton produit localement. Gold B/24 n’est ainsi pas seulement une œuvre d’art. C’est un hommage vivant à notre histoire et une promesse pour les générations futures. Le tout réalisé de manière locale. Le rêve de l’artiste, refaire une œuvre en béton, mais cette fois-ci pour Portsmouth, sur les côtes anglaises, où tout a commencé.

M. C.

Suivez-nous sur tous nos réseaux sociaux ! [Lien hyper-texte : https://linkin.bio/acpresse]