Publicité Doka commerce

Édito

Le chemin des écoliers

Lieux d’apprentissage, lieux de sociabilisation, lieux de vie, les établissements scolaires constituent le passage obligé pour la quasi-totalité des jeunes gens. C’est aussi le lieu de travail des enseignants et encadrants chargés de transmettre le savoir à nos chères têtes blondes. Entre enseignements primaires, secondaires et supérieurs, la France compte quelque 74 000 établissements. Certains anciens, bien conservés ou, au contraire, nécessitant une bonne réhabilitation, voire une reconstruction à neuf. D’autres modernes intégrant les dernières normes en matière d’esthétique, de confort, de sécurité, de performances énergétiques ou phoniques… Entrant dans la catégorie des ERP - Etablissements recevant du public -, ces écoles, collèges, lycées, facultés doivent aujourd’hui prendre en compte tous les paramètres de risque, car considérés comme des lieux sécurisés dans lesquels la protection passive est au cœur des préoccupations. L’incendie criminel du collège parisien Edouard-Pailleron survenu le 6 février 1973 n’est pas étranger à cette situation. Et c’est très bien ainsi. Aussi, construire en appliquant les normes à la lettre est une démarche qui œuvre pour le bien commun, quelle que soit la méthode constructive ou la façon de financer les travaux. A ce niveau, le maître d’ouvrage public (département, région ou Etat) dispose d’un choix intéressant de solutions : PPP, loi MOP, MPPE ou encore CPPE. Autant d’approches expliquées dans le dossier “Espaces scolaires, bâtiments sensibles”, à lire à partir de la p. 12. Avec des exemples de réalisations décrits dans le détail.

Frédéric Gluzicki
Directeur de publication

LE DOSSIER. Espaces scolaires, bâtiments sensibles.

EN PERSPECTIVE. Naturlaine : la laine de mouton tricote son avenir.

REFERENCES. Vitres et géothermie, clefs des records.

SAGA DES ISOLANTS. Fibres textiles. De l’utilité d’un recyclage citoyen.

ISOLATION PRATIQUE. Bien traiter les ponts thermiques des planchers.

PREVENTION. Assurer la prévention au cas par cas.

16,00

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?