Cemex décarbone le transport de ses matériaux de construction

Muriel Carbonnet
21/06/2022
Modifié le 21/06/2022 à 10:38

Cemex s’engage dans la décarbonation du transport de ses matériaux de construction, en utilisant des carburants alternatifs ou de l’énergie électrique.

Décarbonation du transport des matériaux de construction pour Cemex
Cemex s’est ainsi engagé à réduire ses émissions de carbone liées aux transports routier, ferroviaire et fluvial de 12 % d’ici à 2024. [©Photothèque Cemex]

Conscient de l’enjeu majeur que représente la décarbonation de ses activités, y compris dans le transport des matériaux. Cemex incite ses transporteurs réguliers à investir dans des véhicules utilisant des carburants alternatifs. Ainsi, plusieurs des camions transportant les matériaux du groupe roulent au gaz naturel, au biogaz ou encore au biocarburant. Déjà engagé depuis de nombreuses années dans la décarbonation de ses activités, le bétonnier s’oriente davantage dans celle de ses transports.

En effet, depuis le printemps 2022, les véhicules du groupe utilisant des carburants alternatifs ou de l’énergie électrique sont signalés d’un marquage spécifique.

« L’un de nos transporteurs en Ile-de-France utilise un semi-remorque roulant au gaz naturel et équipée d’une toupie indépendante de 12 m3 100 % électrique. Ce camion figure parmi les premiers semi-remorques avec cuve électrique en France. Le tracteur a été construit par Volvo et la remorque par le Belge Debuf. Il présente l’avantage d’être moins polluant que les véhicules conventionnels, pour lesquels jusqu’à 40 % de l’énergie est dédiée à faire tourner la cuve », indique Emanuel Mendes, directeur logistique BPE.

Un marquage pour valoriser l’action climatique de Cemex

Le groupe a ainsi imaginé le logo “Future In Action” pour ses véhicules roulant aux énergies moins polluantes et spécifiant l’énergie alternative utilisée.

Entre mars et juin, les premiers marquages ont été réalisés sur un camion-benne, un deux toupies, dont une sur un semi-remorque électrique. Dans les mois à venir et partout en France, tous les nouveaux véhicules utilisant des carburants alternatifs seront logotés.

« Cemex est engagé de longue date en faveur de la réduction de son empreinte carbone. A travers “Future In Action”, notre stratégie d’action climatique, nous nous sommes fixés pour objectif de réduire de 55 % d’ici à 2030 les émissions de carbone de nos activités en Europe. Ceci, afin d’atteindre les objectifs des accords de Paris », conclut Louis Natter, directeur développement durable. Cemex s’est engagé à réduire ses émissions de carbone liées aux transports routier, ferroviaire et fluvial de 12 % d’ici à 2024.