Béton[s] le Magazine n° 110 se focalise sur la RE 2020

Nadia
09/02/2024
Modifié le 09/02/2024 à 17:09

Déjà deux ans de RE 2020 : l’occasion de faire un point d’étape. Sans oublier le reste, comme les fibres ou la location. Béton[s] le Magazine n° 110 vous en offre beaucoup...

La RE 2020 est en application depuis le 1er janvier 2022. Après une période de transition avec la RT 2012, les entreprises comme les prescripteurs ont basculé vers cette nouvelle réglementation. Avec scepticisme, au départ. Et avec de plus en plus d’enthousiasme, à présent. Plusieurs témoignages en sont le reflet… A découvrir au sein de notre dossier “En Couverture”. Dans la même logique, les modes constructifs évoluent, poussant des acteurs de premier plan à se regrouper pour mieux travailler ensemble. Leur objectif : appréhender la construction hors site à travers la création d’une association idoine.

 

Feuilletez en ligne le n° 110 sur la liseuse acpresse.fr

Dans les pages “Acteurs”, Bruno Pillon, président d’Heidelberg Materials France, prend la parole en exclusivité pour Béton[s] le Magazine. Il dévoile les contours de la nouvelle identité du groupe, les chantiers autour de la décarbonation et les engagements autour de la RE 2020. Tout cela, dans le cadre d’une interview filmée à voir sur le site acpresse.fr

Côté reportages, c’est à Varsovie, capitale de la Pologne, que nous vous emmenons sur le chantier du sublime Musée d’art moderne, aujourd’hui en cours de construction par les équipes de Warbud, filiale locale de Vinci Construction. Le béton blanc, architectonique y occupe une place de premier plan.

Plus près de nous, nos régions savent aussi montrer leur potentiel d’activité, qu’il s’agisse de décarbonation avec JPS Granulats ou Perin et Materrup, d’architecture avec Cibetec ou d’aménagement avec le duo Cemex et Sols Méditerranée.

En attente d’une seconde vie

Les fibres sont omniprésentes dans les bétons, luttant contre la fissuration. Les références sont nombreuses sur un marché où acteurs nouveaux et historiques se confrontent. Et les évolutions vers la décarbonation restent légion. La dossier “Zoom sur…” en fait un large tour d’horizon, agrémenté d’un tableau synthétisant l’ensemble de l’offre.

Au niveau du matériel, il est intéressant de constater que la location ne cesse d’augmenter son taux de pénétration dans le secteur du béton. Le coffrage y est historiquement présent. Les toupies sont gérées par les locatiers. Les centrales à béton s’y offrent un pré carré. Les équipements hyper-spécialisées montrent l’intérêt de ce type d’offres. Et les contrats s’adaptent. Pour sa part, la rubrique “Laboratoire de la Matière” s’intéresse à la qualité de l’air par mise à profit des surfaces du bâti pour lutter contre la pollution. Julie Hot et Clément Fériot, du LMDC de Toulouse, en exposent le programme.

Enfin, la page “Béton d’Antan” lève le voile sur un personnage quelque peu oublié : Edouard Candlot. S’il est l’homme qui a découvert l’effet retardant du gypse dans le béton, il a aussi donné son nom à l’ettringite, appelée “sel de Candlot”.

Retrouvez la lecture des articles en ligne du numéro 110 dans la boutique, via le sommaire interactif

Frédéric Gluzicki

Directeur de la publication