Bas-reliefs du pavillon soviétique : La redécouverte

Rédaction
13/12/2018

Dans l’ancien château de Baillet-en-France (95), les recherches de l’archéologue François Gentili aboutissent à la découverte d’un amoncellement d'éléments sculptés en béton. Que vont-ils révéler ?

En 2004, l’archéologue François Gentili explore les glacières du XVIIe siècle du château, aujourd’hui disparu, de Baillet-en-France (95). Ses recherches aboutissent à la découverte d’un amoncellement d’éléments sculptés en béton, qui, après examens, appartiennent au pavillon soviétique de l’Exposition universelle de Paris, en 1937.

1-passe-simple-ambiance-de-1937En 2004, les recherches entreprises par François Gentili, archéologue à l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), pour identifier l’habitat seigneurial médiéval et moderne de l’ancien château de Baillet-en-France (95), aboutissent à la découverte de grandes statues brisées, têtes, membres, troncs, reliefs et médaillons en béton. Des examens établissent qu’il s’agit de fragments du pavillon soviétique de l’exposition internationale des Arts et Techniques appliquées de la Vie moderne, présentée au Trocadéro à Paris, en 1937.

Cette article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne