L’association BBCA met en place le label “BBCA Quartier”

Colin Rousselet
28/09/2022
Modifié le 12/10/2022 à 11:04

Jeudi 22 septembre 2022, l’association BBCA a dévoilé le label “BBCA Quartier”. Ce dernier a pour objectif de mesurer et valoriser les pratiques bas carbone à l’échelle d’un quartier.

La méthode de calcul du label "BBCA Quartier" est divisée en 5 parties. [©BBCA]
La méthode de calcul du label « BBCA Quartier » est divisée en 5 parties. [©BBCA]

L’association BBCA a dévoilé, jeudi 22 septembre 2022, un label. Baptisé “BBCA Quartier”, il a pour objectif de mesurer le bilan carbone à l’échelle d’un quartier. Ainsi, son attribution valorise les quartiers bas carbone. « Piloter la réduction des émissions carbone à l’échelle du quartier était un projet que l’association a initié dès 2018. Nous espérons que ce label sera un instrument clef de mobilisation des collectivités locales et des aménageurs », explique Stanislas Pottier, président de BBCA. Le label a été réalisé en partenariat avec Bouygues Immobilier et son aménageur Urbanera, BNP Paribas Real Estate. Mais aussi Elioth by Egis et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Ainsi, il peut se baser sur une méthode de calcul fiable, au-delà du bâtiment.

Une méthode en cinq piliers

Le label établit ses calculs sur cinq piliers. Tout d’abord, l’espace public. Il s’agit d’analyser l’impact des postes techniques de l’aménagement du quartier. Ensuite, il faut compter le bilan carbone de la construction, de l’action même de construire et d’aménager. Le label “BBCA Quartier” prend aussi en compte les résultats énergétiques de l’usage des bâtiments. Il considère l’impact des services urbains et de la mobilité quotidienne. Enfin, le dernier pilier est l’empreinte carbone moyenne d’un habitant du quartier. Le label peut être attribué selon trois niveaux : standard, performance, excellence.

Le label “BBCA Quartier” s’est développé en six mois. Il est basé sur des quartiers pilotes partout en France. Commercialisé en septembre 2022 par le CSTB et Efficacity, Urban Print sera le premier outil permettant ce calcul. Le label sera ensuite attribué par un certificateur indépendant, qui n’a pas encore été nommé.