Lafarge 360 : Mieux informer sur les émissions carbone

Rédaction
14/08/2020

A travers sa démarche Lafarge 360, LafargeHolcim cherche à affirmer son engagement pour réduire l’impact environnemental du bâtiment. Pour ce faire, il lance un indicateur carbone et un simulateur de conception bas carbone.

Retrouvez cet article dans le numéro 87 de Béton[s] le Magazine.

Le simulateur de conception bas carbone Lafarge 360design est accessible sur http://sur lafarge360design.fr.
Le simulateur de conception bas carbone Lafarge 360design est accessible sur http://sur lafarge360design.fr.

Réduire l’impact environnemental du bâtiment : tout le monde y travaille. Cette action est primordiale, chacun commence à en prendre conscience. L’individu comme l’industriel. Pour répondre à cet objectif, LafargeHolcim met en place une démarche ambitieuse, dont l’objectif est de mieux informer sur les émissions de carbone. Mais aussi de valoriser l’économie circulaire. Le programme s’appelle Lafarge 360 et se décline en trois piliers, baptisés “Reduce”, “Recycle” et “Reinvent”. A travers eux, le cimentier lance des actions concrètes pour réduire les émissions de CO2, préserver les ressources naturelles et assurer une innovation responsable. « Lafarge 360 s’appuie sur un programme qui répond aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux, auxquels sont confrontés les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre et les entreprises de construction, résume François Pétry, directeur général de LafargeHolcim France. Ainsi, la démarche Lafarge 360 positionne les bétons Lafarge face aux enjeux E+C et à la future réglementation RE 2020. »

Premières briques visibles de la démarche : l’indicateur carbone Lafarge 360score et le simulateur de conception bas carbone Lafarge 360design. 

Une notation allant de A à D

Avec Lafarge 360Score, le groupe cimentier propose à ses clients un indicateur pour connaître l’impact environnemental des bétons issus de ses gammes. L’affichage se fait à travers une notation allant de A à D. Il informe sur le niveau de performances environnementales de chacune des formules béton, en croisant deux critères. D’un côté, le taux de réduction des émissions de CO2 par rapport à la formule de référence et à performance équivalente (selon la NF EN 206/CN). De l’autre, le taux d’incorporation de matériaux recyclés dans la formule, qu’il s’agisse d’eaux, de granulats

Prolongez votre lecture
Pour lire la totalité de cet article, inscrivez-vous gratuitement