Ciguë Architectes : Le plâtre pour un béton durable

Tom Comminge
13/04/2022
Modifié le 10/05/2022 à 11:46

Le cabinet d’architectes Ciguë a présenté ses recherches sur le béton de plâtre lors d’une exposition au pavillon de l’Arsenal, à Paris. Le matériau serait une alternative au ciment traditionnel, pour la fabrication de chapes durables.

Ciguë Architectes a présenté ses recherches sur le potentiel du plâtre en tant que liant pour formuler du béton. [©Ciguë Architectes]
Ciguë Architectes a présenté ses recherches sur le potentiel du plâtre en tant que liant pour formuler du béton. [©Ciguë Architectes]

Le Français Ciguë Architectes a présenté ses recherches sur le potentiel du plâtre en tant que liant pour formuler du béton. Les architectes de l’agence ont donc travaillé pendant deux ans autour du béton de plâtre. Et ce, dans le cadre de l’accélérateur de projets architecturaux : “Faire”1. Leur objectif était d’explorer sa possible utilisation dans la fabrication de chapes. Ainsi, cela permettrait de remplacer le ciment traditionnel, responsable d’environ 30 % des émissions de CO2 du secteur de la construction. Dans un contexte où bâtiment rime avec environnement, le plâtre pourrait bien devenir une solution.

Une exposition au pavillon de l’Arsenal

L’exposition “Béton de plâtre”, qui s’est déroulée jusqu’au 6 février dernier, au pavillon de l’Arsenal, a retracé les deux années de recherche des architectes. Cela, afin de savoir si le plâtre peut aider à la réalisation de chapes plus écologiques et durables. Après de nombreux tests et plusieurs prototypes, les résultats ont été encourageants. Le béton de plâtre à base de réemploi de briques et de tuiles mélangées semble présenter une bonne résistance à la compression, au poinçonnement et à l’abrasion.

Lire aussi : Remettre le béton dans le béton

De plus, il présente un bilan carbone nettement meilleur qu’une chape ciment classique. Enfin, il évite la surexploitation des ressources naturelles grâce au réemploi des matériaux. Le cabinet Ciguë visait ainsi à contribuer à la construction d’un bâtiment à usage mixte atelier-logement, à Montreuil-sous-Bois (93). Par ailleurs, il a organisé plusieurs rencontres avec les visiteurs lors de l’exposition, les jeudi 27 janvier 2021 et samedi 5 février 2022. Environ 200 intéressés ont pu découvrir l’équipe d’architectes et connaître les anecdotes vécues pendant les 2 ans de travaux.

1La plate-forme FAIRE invite à proposer des pistes de recherches et des expérimentations innovantes face aux grands défis urbains.