Chryso signe un partenariat avec Solidia pour déployer les bétons bas carbone

Muriel Carbonnet
07/10/2020

Solidia Technologies a signé un partenariat avec Chryso. L’objectif est de développer des adjuvants pour améliorer les performances des bétons formulés sur la base de la technologie Solidia.

Pavés en béton utilisant la technologie Solidia, mis en œuvre dans le New Jersey, aux Etats-Unis. [©Solidia Technologies]
Pavés en béton utilisant la technologie Solidia, mis en œuvre dans le New Jersey, aux Etats-Unis. [©Solidia Technologies]

L’Américain Solidia Technologies1 développe un liant conçu sur la même base que le ciment Portland. Mais avec une cuisson à 1 200 °C au lieu des habituels 1 450 °C. Ce procédé permet de réduire l’empreinte carbone due à la production du clinker. Pour améliorer les performances et les propriétés des bétons formulés sur la base de cette technologie, Solidia vient de signer un partenariat avec l’industriel Chryso.

Un engagement à long terme qui permettra l’accessibilité de solutions durables aux producteurs de ciment et de béton du monde entier…

En effet, depuis plus de 10 ans, Chryso développe des solutions d’adjuvantation pour les bétons qui autorisent l’emploi intensif de liants alternatifs. Ceci, sans compromettre les performances des matériaux. Ainsi, Chryso va proposer des adjuvants adaptés au nouveau liant de Solidia. Produits qui permettront d’augmenter les résistances mécaniques. D’améliorer la finition du béton à l’état frais. Et enfin, d’optimiser le processus de durcissement. « En collaboration avec Solidia, nous étendrons l’utilisation du béton à faible teneur en CO2 pour que les industriels puissent produire des éléments préfabriqués de haute qualité », indique Jean Mascaro, directeur de BU béton chez Chryso.

Réduire de 70 % l’empreinte carbone des bétons

Et Tom Schuler, président de Solidia Technologies, de confirmer : « Les adjuvants réducteurs d’eau exclusifs de Chryso seront adaptés à la chimie spécifique des bétons Solidia. Leur intégration réduira encore davantage la consommation d’eau dans le processus de durcissement. En diminuant la consommation d’énergie durant cette phase, Chryso nous permettra de réaliser nos ambitions. Et d’atteindre des niveaux de performance plus élevés ».

Ainsi, le partenariat Chryso – Solidia ouvre la voie à de futures avancées en matière de réduction de l’empreinte carbone. Et à de nouveaux développements en matière de chimie durable. 

La technologie Solidia est déjà disponible sur le marché de la préfabrication pour les éléments en béton non armé. Elle est basée sur une chimie révolutionnaire du ciment capable de produire des bétons avec une faible consommation d’énergie. Ceci, tout en réduisant les émissions de CO2. D’autant plus que le durcissement n’est pas le fait de l’hydratation, mais de la carbonatation via l’injection de CO2dans le béton frais. Lorsqu’ils sont combinés, les procédés Solidia permettent donc de réduire de 70 % l’empreinte carbone du béton. Tout en diminuant la consommation d’eau et d’énergie. In fine, le déploiement de nouveaux bétons ultra bas carbone permettra d’accélérer la décarbonisationde l’industrie du bâtiment.

1Solidia Technologies a aussi un partenariat avec LafargeHolcim. Et ce, depuis 2013. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article