Tri’n’Collect : La simplicité au service du recyclage des déchets

Tom Comminge
27/04/2022
Modifié le 27/04/2022 à 10:35

Tri’n’Collect propose une solution de recyclage pour tous les acteurs de la construction. Cela, afin d’assurer la bonne gestion des déchets, la sécurité des artisans et la maîtrise des coûts.

L'équipe de Tri'n'Collect assure la gestion du recyclage des déchets sur chantier. [©Tri'n'Collect]
L’équipe de Tri’n’Collect assure la gestion du recyclage des déchets sur chantier. [©Tri’n’Collect]

La gestion des déchets est aujourd’hui un point crucial pour le secteur de la construction. Elle concerne tous les acteurs, que ce soit pour la maison individuelle ou le collectif. En France, 46 Mt/an de déchets sont produits. Et l’idée pour Tri’n’Collect et son dirigeant, Quentin Charoy, est demieux les valoriser. En effet, ces derniers demeurent souvent mélangés dans des bennes, voire se présentent sous forme de dépôts sauvages. Et pourtant, environ 90 % d’entre eux sont recyclables. La mauvaise gestion des déchets engendre une augmentation des coûts de gestion, qui risquent d’exploser d’ici 2025 (+ 261 % de taxes sur les déchets mélangés). Elle provoque aussi des chantiers sales, dangereux et donne une image sale du bâtiment. Et ne permet pas de répondre à la loi “Anti-gaspillage” de février 2020 qui impose une traçabilité fine des déchets. C’est pourquoi Tri’n’Collect propose ses services pour tous les professionnels de la construction neuve, de rénovation, du gros œuvre et du second œuvre. Afin de réinventer la gestion des déchets sur chantiers. L’objectif étant d’augmenter la part de recyclage de 20 % à plus de 70 %. Et donc de maîtriser les coûts de traitement de déchets.

La solution de recyclage de Tri’n’Collect

« Tri’n’Collect est une entreprise à mission », souligne Quentin Charoy. Elle propose une solution simple de recyclage, qui se divise en plusieurs étapes. Tout d’abord, l’entreprise propose des sessions pour sensibiliser aux méthodes de tri et de recyclage. Une fois sur le terrain, elle installe des stations de récupération directement sur chantier. Pour le moment, Tri’n’Collect capte 14 matières différentes. Parmi ces dernières, figurent le bois, les gravats, le plastique, le plâtre ou encore le polystyrène. Mais la start-up s’intéresse aussi à davantage de produits à récupérer par la suite. A chaque étape de la construction, les déchets sont placés dans des contenants de rangements dédiés. Assurant ainsi le bon déroulement des travaux, la propreté du lieu et la sécurité des artisans. Ensuite, « la troisième étape de notre mission, c’est la collecte », explique Quentin Charoy.

Lire aussi : Valobat : La Rep en fer de lance pour le recyclage des déchets

Tout au long du chantier, l’équipe de Tri’n’Collect assure régulièrement l’évacuation des stations de tri pour en placer de nouvelles. Cela, dans le but d’éviter le surplus de déchets dans les contenants. Enfin, l’entreprise s’engage à assurer une seconde vie à tous les matériaux collectés. « Une fois les stations de tri récupérées par nos camions, nous les stockons dans des dépôts, ajoute Quentin Charoy. Pour ensuite les envoyer vers des filières de recyclage. » Les déchets sont ainsi réutilisés. Et pour le prouver, Tri’n’Collect fournit à ses clients un certificat de traçabilité des déchets du chantier. En 2021, l’entreprise de recyclage couvrait trois régions de l’Ouest : l’Aquitaine, la Bretagne et le Pays de la Loire. La start-up ne compte pas s’arrêter là et a dévoilé son plan de déploiement sur 5 ans. L’objectif ? Occuper environ 18 % de part de marché de la construction neuve…