Rudy Ricciotti parle de “l’économie du béton” à Strasbourg

Anthony Saintomer
04/12/2019

“L’économie du béton” constituait le fil conducteur de la conférence organisée à Strasbourg à l’initiative du Cérib. Une rencontre animée par l’iconique architecte Rudy Ricciotti

Portrait de Rudy Ricciotti
Portrait de Rudy Ricciotti. [©Agence Rudy Ricciotti]

« Le béton est un matériau de redistribution de richesse, à l’instar de la farine avec le pain. C’est un matériau qui n’est pas rare, qu’on fabrique facilement sur toute la planète. » Voici les valeurs que prône Rudy Ricciotti, invité par le Cérib pour animer la conférence “L’économie du béton”. Organisé en partenariat avec l’Eurométropole de Strasbourg et la Fib, le rendez-vous s’est tenu mi-novembre dernier à la Cité de la musique et de la danse strasbourgeoise. Et a réuni quelque 300 participants.

Le Mucem, situé à Marseille.
Mucem – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.[©ACPresse]

Le béton, un matériau que connaît et maîtrise très bien Rudy Ricciotti. L’architecte a d’ailleurs présenté plusieurs de ses réalisations. A l’image du Mucem de Marseille. Posé sur le port, ce musée prend la forme d’un vaste cube aplati de 72 m de côté, habillé d’une dentelle en béton. Une dentelle en Bfup (béton fibré ultra hautes performances) pour être précis, qui n’a aucune propriété structurelle. Ce rôle échoit aux 309 piliers arborescents porteurs composés du même matériau. 

Représentation graphique du département des arts de l'Islam du Louvre
Représentation graphique du département des arts de l’Islam du Louvre

De la même manière, Rudy Ricciotti a parlé du Département des arts de l’Islam du Louvre, à Paris. Repensé en 2012 avec l’architecte Mario Bellini, le lieu s’inscrit dans un écrin remarquable fait de verre et de béton. Pièce maîtresse du projet, une couverture ondulée figurant une sorte d’immense tapis volant. Dessous, quelque 3 000 œuvres, réparties dans deux espaces d’exposition reliés par un escalier monumental de 16 m de portée en Bfup. Le béton constitue aussi les parois et les 12 colonnes de soutien des planchers. 

L’Alsace à l’honneur

Façade de la Bibliothèque humaniste de Séléstat
Façade de la Bibliothèque humaniste de Séléstat [©Ville de Selestat]

Clin d’œil à l’Alsace, où se déroulait la conférence, Rudy Ricciotti a mis en avant deux de ses réalisations locales. A commencer par la Bibliothèque humaniste de Sélestat. L’enjeu de ce projet de rénovation lancé en 2014 visait à conserver le style néo-roman de l’ancienne halle aux blés. Ses 25 colonnes intérieures en grès rose en marque le style, sublimé par l’intégration en extérieur d’un monolithe constitué de verre et de béton d’une teinte comparable. « Un projet architectural entre héritage et modernité » souligne Rudy Ricciotti 

Complexe culturel Les Tanzmatten situé à Sélestat.
Complexe culturel et festif Les Tanzmatten de Sélestat. [©Ville de Sélestat]

Toujours à Sélestat, “Les Tanzmatten” constituent l’autre œuvre de l’architecte. Inauguré en janvier 2001, cet ensemble se décline en trois espaces distincts : une salle de spectacle, une galerie et une salle festive. En accord avec la nature, ce complexe de 2100 m2 est construit sur les berges de l’Ill. D’une grande transparence, il s’articule en grande partie autour du bois brut et du verre. Sa conception permet aux visiteurs d’admirer depuis l’intérieur les paysages, qui entourent l’édifice. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article