Le vêtage

Rédaction
04/08/2015

Le vêtage permet aussi un large choix de coloris et d’effets de matière et le parement peut être appliqué directement sur le support. Dans le cadre de l’ITE, les éléments de parement sont fixés mécaniquement sur la structure porteuse, sans ossature intermédiaire (la lame d’air n’est pas nécessaire) ou avec une ossature posée sur l’isolant. […]

Vêtage

Le vêtage permet aussi un large choix de coloris et d’effets de matière et le parement peut être appliqué directement sur le support. Dans le cadre de l’ITE, les éléments de parement sont fixés mécaniquement sur la structure porteuse, sans ossature intermédiaire (la lame d’air n’est pas nécessaire) ou avec une ossature posée sur l’isolant. Ce dernier est fixé ou collé au mur, ou encore maintenu en compression par le vêtage lui-même. L’isolant est le plus souvent rigide et non hydrophile pour résister à la compression et à l’humidité. Il s’agit de laines minérales, de polystyrène expansé ou extrudé, ou de polyuréthane.

Les éléments de parement se présentent sous forme d’écailles, de dalles, de plaques, de bardeaux ou de clins. La mise en œuvre doit être soignée pour assurer une bonne planéité et un alignement précis des éléments.