Le futur Palais de justice de Paris pour Bouygues

Rédaction
16/02/2012

Renzo Piano a dévoilé son projet pour le futur Palais de justice de Paris, situé dans le quartier des Batignolles (XVIIe arrondissement) qui commencera à sortir de terre en 2013. C’est Bouygues qui a obtenu le contrat pour le financement, la conception, la construction, l’entretien et la maintenance pendant 27 ans du futur bâtiment.

Renzo Piano a dévoilé son projet pour le futur Palais de justice de Paris, situé dans le quartier des Batignolles (XVIIe arrondissement) qui commencera à sortir de terre en 2013. C’est Bouygues qui a obtenu le contrat pour le financement, la conception, la construction, l’entretien et la maintenance pendant 27 ans du futur bâtiment.

Réalisé dans le cadre d’un contrat PPP avec Bouygues Bâtiment Ile-de-France pour la conception et la construction, il coûtera de 575 M€.

Exprimm, filiale d’ETDE (pôle Energies & Services de Bouygues Construction) assurera les prestations d’exploitation et de maintenance du bâtiment pour un montant de 12,8 M€/an.

Le futur Palais regroupera les cinq sites actuellement dispersés dans Paris. Situé dans le quartier des Batignolles, il abritera le Tribunal de grande instance, le Tribunal de police et l’officier du ministère public. Il accueillera également tous les tribunaux d’instance d’arrondissement. Au total, ce Palais de justice pourra accueillir plus de 8 000 personnes par jour, à partir de 2017.

Le projet comprend la réalisation d’un bâtiment en verre, à la forme effilée de 160 m de hauteur, composé d’éléments fonctionnels distincts de trois blocs coiffés de plus d’1 ha de terrasses arborées, véritables jardins suspendus, appelés à être l’emblème du bâtiment. Le socle de verre abritera plus de 90 salles d’audience, de nombreux bureaux et des salles d’accueil du public. Le futur Palais de Justice de Paris sera en liaison immédiate avec le grand parc urbain Martin Luther King et la Porte de Clichy, à proximité des transports en commun desservant le site. Une station “Cité judiciaire” déversera même les passagers directement sur le parvis du palais.

L’inertie thermique du bâtiment, le recours à la ventilation naturelle, les terrasses arborées, l’intégration de panneaux photovoltaïques à la façade et la récupération des eaux pluviales sont quelques-unes des solutions environnementales, mises en œuvre dans cette architecture bioclimatique.

Une exposition, ”A la découverte du futur Palais de justice de Paris”, a lieu jusqu’au 9 mars dans la salle des pas perdus du palais actuel (7, rue de Harlay, Ier arrondissement). Gratuit.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article