La vêture

Rédaction
04/08/2015

A l’inverse du bardage et du vêtage, la vêture nécessite obligatoirement la présence d’un isolant. C’est le plus souvent un panneau constitué d’un isolant et d’un revêtement, collés entre eux en usine. Le parement peut être en aluminium, en ardoise, en fibre-ciment, en métal laqué, en mortier ciment, en pierre naturelle ou reconstituée, fait de […]

A l’inverse du bardage et du vêtage, la vêture nécessite obligatoirement la présence d’un isolant. C’est le plus souvent un panneau constitué d’un isolant et d’un revêtement, collés entre eux en usine. Le parement peut être en aluminium, en ardoise, en fibre-ciment, en métal laqué, en mortier ciment, en pierre naturelle ou reconstituée, fait de plaquettes de brique, de matériaux composites… Juxtaposables par emboitement, les panneaux sont fixés à la structure porteuse par des vis ou chevilles, pattes ou sur des profilés-supports. L’isolant le plus utilisé dans est le polystyrène expansé moulé. Suivent la laine de roche de forte densité, la mousse de polyuréthane et le polystyrène extrudé.

La vêture garantit la stabilité de l’isolant dans le temps : il ne peut pas s’affaisser. Sa pose est simple et rapide.

 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article