La FIB appelle au respect des délais de paiement

Rédaction
08/09/2011

Jusqu’à fin 2011, les délais de paiement du secteur du bâtiment sont soumis à des accords dérogatoires permettant d’obtenir un délai de 50 jours. Cependant, certains groupes en appliqueraient un de 45. La Fédération de l’industrie du béton a donc tapé du poing sur la table en saisissant, lundi 5 septembre, la Médiation des relations […]

Jusqu’à fin 2011, les délais de paiement du secteur du bâtiment sont soumis à des accords dérogatoires permettant d’obtenir un délai de 50 jours. Cependant, certains groupes en appliqueraient un de 45. La Fédération de l’industrie du béton a donc tapé du poing sur la table en saisissant, lundi 5 septembre, la Médiation des relations interentreprises industrielles. « Notre problème est simplement de faire respecter la loi, précise la FIB. Si les accords dérogatoires sont appliqués par la grande majorité des entreprises, quelques-unes, essentiellement des filiales de grands groupes, résistent. » Les déclarations de la Commission d’examen des pratiques commerciales et de Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État chargé des PME, qui appelaient tous deux au respect de la loi, n’ont, semble t-il, rien changé. « Même si le problème sera bientôt réglé avec la fin des accords dérogatoires, demeure la question des pénalités de retard à facturer » conclut-on à la Fédération.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?