K-Line : Réinvention de l’ouvrant caché

Rédaction
10/04/2013

K•Line marque sa différence en lançant sa nouvelle fenêtre à frappe à ouvrant caché, parfaitement conforme aux exigences de la RT 2012. Technicité et design sont au rendez-vous pour cette fenêtre résolument moderne, qui allie élégance et performances

Créée en 1995, la fenêtre à ouvrant caché K-Line est rapidement devenue le produit emblématique de la marque. Après avoir, grâce à cette innovation, offert au marché un nouveau standard de fenêtre, K-Line  marque sa différence en lançant sa nouvelle fenêtre à frappe à ouvrant caché, parfaitement conforme aux exigences de la RT 2012. Technicité et design sont au rendez-vous pour cette fenêtre résolument moderne, qui allie élégance et performances. On y trouve l’importance de coupler la performance thermique aux apports solaires (chaleur et lumière).

Spécialement conçue pour répondre aux exigences de la RT 2012, la nouvelle fenêtre à frappe, grâce à son couple Uw/Sw/TLw optimal, présente des performances exceptionnelles et fait ainsi de K-Line la 1ère fenêtre alu à atteindre les performances des meilleures fenêtres du marché : Uw 1,3 W/mÇ.K + Scw 0,53 + TLw 66%(en un vantail avec double vitrage) et Uw 0,84 W/mÇ.K + Scw 0,42 + TLw 59% (en un vantail avec triple vitrage).Côté isolation, la nouvelle fenêtre K-Line affiche des performances élevées, aussi bien au niveau acoustique que thermique et se décline en double ou triple vitrage isolant de 24, 30 ou 48 mm. Son étanchéité à l’air a également été renforcée, lui permettant ainsi d’être classée A4 en standard. Avec sa nouvelle fenêtre à frappe, K-Line a gardé tous les fondamentaux qui ont fait son succès : ouvrant caché, bicoloration, finesse, design épuré… Côté intérieur, il y a 2 ouvrants au choix : l’un galbé  (esthétique actuelle), aux formes douces et arrondies, et l’autre carré (nouvelle esthétique), au design minimaliste et épuré ; avec à chaque fois, une poignée adaptée à la forme de l’ouvrant .

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article