Et de deux pour Cotonwool ! L’isolant en coton issu des chutes de tissus neufs de l’industrie textile obtient l’Avis technique du CSTB et une certification Acermi.

Cotonwool dispose désormais de 2 certifications. [©Cotonwool]
Cotonwool dispose désormais de 2 certifications. [©Cotonwool]

Buitex Industries obtient 2 certifications pour ses panneaux isolants Cotonwool, en laine de coton. Biosourcé et durable, l’isolant issu des tissus neufs de l’industrie textile reçoit un Avis technique du CSTB et une certification Acermi. Une bonne ligne de conduite pour Buitex Industrie, puisque ces 2 certifications viennent 2 ans après celles obtenues pour sa gamme de laine en vrac à souffler. L’Acermi valide les performances thermiques de R = 12 m2k/W du panneau isolant Cotonwool. Ce dernier bénéficie d’une résistance au feu de classe Bs2d0, ainsi qu’une résistance contre la vapeur d’eau de 1-2 m. Afin d’atteindre le niveau RT 2012 (R = 8 m2k/W) en sous-toiture, un panneau de 304 mm sera nécessaire.Quant au niveau Bepos 2020 (R=10 m2k/W), il sera possible à partir de 380 mm.Pour les murs, il faudra une couche d’isolant de 152 mm, afin d’atteindre le niveau RT 2012 (R = 8 m2k/W). Alors que 190 mm suffiront pour atteindre le niveau Bepos 2020 (R = 10 m2k/W).

Ces performances font de Cotonwool, une alternative durable aux isolations traditionnelles et adaptée aux exigences énergétiques des bâtiments de demain. Depuis janvier 2020, les panneaux Cotonwool sont disponibles dans les négoces.

A propos : Créée en 1895, l’entreprise familiale Buitex s’illustre depuis 4 générations dans l’éco-conception, en valorisant les chutes de tissus de l’industrie textile. L’industriel emploie aujourd’hui près de 50 personnes et est à l’origine de solutions isolantes pour plusieurs secteurs d’activités. L’habitat, l’automobile, la literie et le paysage.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article