S'abonner

Saint-Astier, un nouveau nom pour de nouvelles ambitions

par redaction | - réagissez

Chaux & Enduits de Saint-Astier devient Saint-AStier, tout court.[©Saint-Astier]

Chaux & Enduits de Saint-Astier devient Saint-AStier, tout court.[©Saint-Astier]

« On veut de la Saint-Astier. » La demande était suffisamment régulière pour inciter Chaux & Enduits de Saint-Astier à simplifier son nom. C’est à présent chose faite, avec le lancement de la nouvelle identité de l’entreprise : Saint-Astier. Ce changement s’accompagne d’une métamorphose profonde de l’entreprise. Et ce, à tous les niveaux. Ainsi, pour développer son marché et réaliser une croissance de + 30 % d’ici à 2022, soit un chiffre d’affaires de 35 M€, Saint-Astier vient d’investir quelque 600 000 € dans la R&D : embauche d’ingénieurs et de techniciens de laboratoire, ainsi qu’acquisition de nouveaux matériels (spectro-colorimètre, ATG, fluorescence X et Vicasonic). En parallèle, les équipes commerciales et marketing ont été renforcées, tout comme la cellule prescription. L’arrivée de Guillaume Rozé au poste de directeur commercial et marketing en constitue l’un des points forts. Formé à l’école du Compagnonnage, il bénéficie d’une connaissance pointue en maçonnerie et dans le travail de la pierre. Il a aussi été conducteur de travaux chez Eiffage et Rabot Dutilleul, avant d’intégrer le groupe Lafarge, au sein duquel il a passé 15 ans.
Spécialiste de la chaux, Saint-Astier détient aujourd’hui 40 % de parts de marché. Son ambition est de devenir le n° 1 des solutions d’enduits architectoniques de haute facture, en produisant des chaux et des mortiers destinés à conquérir des marchés, comme ceux du neuf et de la rénovation. Pour ce faire, Saint-Astier a remanié et clarifié ses produits. La nouvelle offre compte quatre lignes, à commencer la gamme “Restauration” (chaux naturelles et mortiers techniques), qui bénéficie, en partie, d’un packaging inédit. Viennent ensuite les gammes “Rénovation” (chaux formulées et mortiers esthétiques), “Neuf” (liants et mortiers architectoniques haute facture) et “Eco-matériaux” (solutions végétales chanvre et minérales).
Cette nouvelle organisation et la présence d’une offre enrichie devraient enfin permettre à Saint-Astier de doubler ses ventes à l’international, toujours d’ici à 5 ans. Et en particulier sur l’Europe (Espagne et Royaume-Uni) et l’outre-Atlantique.

 

Laisser un commentaire

A lire aussi dans la rubrique Actualités

L’usine de Wattex est basée à Anvers, en Belgique. [©Saint-Gobain]
- réagissez

Plusieurs rachats pour Saint-Gobain

Le groupe français Saint-Gobain annonce l’acquisition de plusieurs entreprises dans les domaines de la toiture et de l’étanchéité.

A Douala, le nouveau site de production de Sika va fournir les matériaux nécessaires à la réalisation de grands projets d’infrastructures. [©Sika]
- réagissez

Sika ouvre une unité de production au Cameroun

Le Cameroun représentait déjà un débouché commercial pour Sika. C’est désormais un marché à part entière avec l’ouverture d’une unité de production, à Douala.

Le nouveau site Internet de Socli présente les différentes applications de la chaux. [©Socli]
- réagissez

Nouveau site Internet pour Socli

Afin de mieux promouvoir l’ensemble de ses produits à base de chaux, Socli a refondu son site Internet, en partant de la matière jusqu’à ses applications.

Frédéric Coeuriot est le nouveau président du MI-F. [©MI-F]
- réagissez

Frédéric Coeuriot à la présidence du MI-F

Frédéric Coeuriot a été nommé à la tête de l’association syndicale professionnelle Minéraux Industriels-France (MI-F), syndicat adhérent de la fédération Unicem.

ACPresse sur les réseaux sociaux

PAVE DROITE 1

Du coté de nos magazines

Bétons le Magazine

Le n° 73 est paru

PAVE DROITE 2

Partenaires