S'abonner

L’industrie du ciment se dote d’un laboratoire d’idées “Cement Lab”

par redaction | - réagissez

Dans l’ancienne Halle Freyssinet, à Paris, lors des rencontres annuelles de l’industrie cimentière, plusieurs start-up ont pris la parole pour présenter leurs activités. [©ACPresse]

Dans l’ancienne Halle Freyssinet, à Paris, lors des rencontres annuelles de l’industrie cimentière, plusieurs start-up ont pris la parole pour présenter leurs activités. [©ACPresse]

A l’occasion des rencontres annuelles de l’industrie cimentière, le Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic) a lancé le “Cement Lab”. Dans le plus grand incubateur de start-up du monde, la Station F installée dans l’ancienne Halle Freyssinet, le syndicat a inauguré ce laboratoire dédié au ciment et à ses usages. « Le “Cement Lab” se concentre sur une démarche d’exploration, explique Bénédicte de Bonnechose, présidente du Sfic. Il va permettre de développer une dynamique d’échanges et de rencontres entre des acteurs industriels, académiques et des entreprises innovantes, afin de faire émerger de belles opportunités d’innovation. » Réalisé pour et avec des start-up du secteur de la construction, sur la base d’un système collaboratif, le laboratoire joue un rôle de veille et participe à la mise en réseau des professionnels. Lors de ces rencontres annuelles, des entreprises innovantes, telles que Combo Solution, XtreeE ou encore 360SmartConnect, Smart Cast ou Airware ont pu ainsi décrire leurs activités. Ce dialogue synthétisé dans le “Cement Lab” met aussi en lumière le travail entre l’industrie cimentière et le monde académique. A travers la présentation d’un poster (support utilisé pour retranscrire des résultats scientifiques) réalisé par le LSI (Laboratoire des solides irradiés) de l’Ecole polytechnique-CEA-CNRS, en partenariat avec un cimentier et un fabricant d’appareils d’analyses, le Sfic démontre l’importance du partage des connaissances pour la résolution de nombreuses problématiques (transition écologique, procédés de fabrication…) que l’industrie rencontre. Pour pérenniser ces initiatives, le syndicat compte organiser, de manière régulière, des rendez-vous. Le prochain aura lieu en septembre 2018.

Laisser un commentaire

A lire aussi dans la rubrique Actualités

L’activité du secteur de la construction devrait baisser de 3 % en 2018. [©ACPresse]
- réagissez

La construction prise entre le marteau et l’enclume

Selon les études d’Euler Hermes, l’activité de la construction en France devrait reculer de – 3 %, en 2018 (+ 17,5 % en 2017). Le secteur serait coincé entre la baisse de la demande et la hausse des coûts.

Le marché des isolants enregistre une progression de 5 %. [©ACPresse]
- réagissez

Le marché des isolants poursuit son envol

L’entreprise de conseil et d’étude, TBC Innovations diffuse son analyse sur le marché des isolants pour les murs, les toitures et les planchers sur le territoire français. Un retour encourageant pour les professionnels du secteur.

Dans un premier temps, la campagne de communication est déployée à destination du grand public. Dès janvier 2019, FAIRE se tournera vers les professionnels du secteur du bâtiment et de l’immobilier, ainsi que les collectivités. [©FAIRE]
- réagissez

FAIRE campagne

Dans le cadre du Plan de rénovation énergétique des bâtiments, l’Ademe lance FAIRE et compte créer un véritable “service public de la rénovation”. Sur trois ans, la campagne est à destination des particuliers, des professionnels du secteur et les collectivités locales.

Karine Bouhier, gérante de LCA, rayonnante devant le succès du dernier Carrefour International du Bois, qui est le joyau d’Atlanbois. [©JT]
- réagissez

LCA : La réhabilitation énergétique commence à l’école

Karine Bouhier est l’une des rares femmes co-dirigeantes d’une entreprise française de charpente de taille conséquente, LCA. Elle assume en parallèle les fonctions de présidente de la prestigieuse interprofession bois des Pays de la Loire, Atlanbois. Interview.

Du coté de nos magazines

Couv BLM77

Bétons le Magazine

Le n° 77 est paru