S'abonner

La demande de ciment subit le ralentissement chinois

par redaction | - réagissez
  Lire nos dossiers : , , , , , .

Le ralentissement de la croissance chinoise impacte les résultats mondiaux des ciments. [©DR]

Le ralentissement de la croissance chinoise impacte les résultats mondiaux des ciments. [©DR]

Seulement 4,05 Mdt pour 2018. Selon les prévisions, la demande en ciment est loin de battre des records cette année. Elle affiche même des résultats en deçà de ses standards habituels. La faute à une économie chinoise de la construction, qui est en nette perte de vitesse. La consommation devrait y être de “seulement” 2,55 Mdt, soit un recul de 3 % (- 76,5 M€ tout de même…) comparé à l’année précédente. Les raisons : plusieurs facteurs sur le marché chinois, qui s’additionnent. D’une part, le secteur de la construction est arrivé à une maturité similaire à celle de l’Europe et des Etats-Unis, il y a 20 à 30 ans en arrière. D’autre part, les autorités ont lancé un vaste plan de rationalisation de la production, à la fois pour éviter la surproduction, mais aussi pour réduire la pollution, qui atteint des pics historiques dans le pays. Cet ensemble de causes impacte la croissance du secteur du ciment, qui ne devrait plus progresser que de 1 % par an jusqu’en 2023.

Mais dans le même temps, la demande aux Etats-Unis devrait augmenter pour atteindre les 2,8 %, alors qu’en Europe, la croissance ne passera pas les seuils des 2,2 %. Dans ces deux régions, le marché des résidences privées alimente à nouveau la croissance. A noter que du côté de la Turquie, cette dernière devrait, d’ici 2023, prendre le leadership de l’extrême pointe Est de l’Europe, en ajoutant près de 14 Mt de capacité par an. Même si, pour le moment, le pays fait face à quelques difficultés, entre autres d’inflation.

Au Moyen-Orient, la demande décroît, parce que l’Arabie Saoudite et l’Iran sont en surcapacité, alors que celle domestique se réduit. Seule, une nouvelle flambée du prix du pétrole, concordant avec de nouveaux investissements pharaoniques, devrait permettre de retrouver une situation comparable aux années précédentes.

Enfin, en Afrique, la croissance est moindre que prévu, atteignant seulement 1,6 %. En cause des marchés tunisiens, égyptiens et kényans, qui ne jouent plus leur rôle de moteur.

 

Source : CW Research.

Laisser un commentaire

A lire aussi dans la rubrique Actualités

L'Académie des Beaux-Arts a annoncé le décès de l'architecte Paul Andreu, le jeudi 12 octobre 2018, à l'âge de 80 ans. Il en était membre depuis 1996. [©Sabine de Rozières]
- réagissez

Paul Andreu n’est plus

L’Académie des Beaux-Arts a annoncé le décès de l’architecte Paul Andreu, le jeudi 12 octobre 2018, à l’âge de 80 ans. Il en était membre depuis 1996.

Bruno Pillon est nommé président du bureau de Cimbéton. [©Cimbéton]
- réagissez

Bruno Pillon devient président du bureau Cimbéton

Bruno Pillon a été nommé président du bureau de Cimbéton, ce mois d’octobre 2018. Directeur commercial et marketing de Ciments Calcia, il succède ainsi à Grégoire Douillet, directeur commercial du groupe Vicat.

Du coté de nos magazines

Couverture BLM 78

Bétons le Magazine

Le n° 78 est paru

Partenaires